Le Réseau Eco Habitat, fragile mais indispensable

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique du Secours catholique - Caritas France

jeudi 28 mars à 6h55

Durée émission : 3 min

La chronique du Secours catholique - Caritas France

Véronique Fayet revient à partir d'un cas très concret sur le Réseau Eco Habitat.

La semaine dernière j’étais en visite dans l ‘Oise, à Pont Ste Maxence , petite ville  durement touchée par la pauvreté pour de multiples raisons .Nous avons visité une belle réalisation qui redonne confiance et espoir. Clarisse et Stéphane et leurs trois enfants nous ont ouvert leur maison qui vient d’être rénovée. Plus de 40.000 euros de travaux d’isolation de la toiture et  fenêtres, pour transformer une passoire énergétique en logement confortable. Stéphane est auto entrepreneur dans le métier de la carrosserie  mais pour l’instant il en tire peu de ressources. Les revenus sont complétés par le RSA : au total un peu moins de 1200euros par mois. Les charges de chauffage représentaient presque 300 euros par mois : des radiateurs électriques façon "grillepain" et un poêle à mazout inefficace. Au total, un coût exorbitant pour un logement toujours froid et humide.
 

Quelle solution pour sortir de cette impasse ?

L’assistante sociale qui aide souvent pour le paiement des factures oriente Clarisse vers un organisme agréé par l’Etat pour un devis de rénovation et isolation : 45.000 euros de travaux dont 30.000 euros à leur charge : le dossier est aussitôt refermé ! Puis la famille rencontre le Réseau Eco Habitat et les bénévoles du Secours catholique : la confiance et l’espoir reviennent. Des professionnels vont aider à monter les dossiers de financement et à contacter les entreprises. Onze financements seront nécessaires pour boucler le budget : l’Etat, la Région, le département, la commune... La Fondation AP, le Secours catholique et j’en passe mais aussi la famille qui finance sa part, grâce à un prêt de la CAF sur cinq ans. Onze financements donc 11 dossiers différents : un vrai parcours du combattant que Eco Habitat a réalisé  pour la famille.

Le chauffage de toute la maison se fait par un seul poêle à granulés et devrait couter 500 euros par an. Au final c’est presque un conte de féés pour la famille : un logement confortable et leur fils ainé, de sept ans, qui dit "papa  on aura plus un logement de pauvres, les copains vont arrêter de se moquer de moi et je pourrai les inviter" ! Tout est dit ! Le Réseau Eco Habitat est encore fragile car l’accompagnement humain et technique des propriétaires pauvres - et il y en a beaucoup – n’est pas pris en compte par les politiques publiques. Et pourtant rénover un logement c’est bon pour la planète, bon pour créer des emplois et bon pour la qualité de vie des familles : il est urgent d’en faire un investissement prioritaire !

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 6h55 et 12h48

Chaque jeudi, l'édito de Véronique Fayet, présidente du Secours catholique - Caritas France.

Le présentateur

Véronique Fayet

Véronique Fayet est la directrice du Secours catholique-Caritas France.