"Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme ..." (Mc 2, 23-28)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mardi 16 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme ..." (Mc 2, 23-28)

© David-ZavIlla-UNSPLASH

"Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat"

Commentaire d'évangile (Mc 2, 23-28) par le Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Chant final : "Ne fermons pas nos coeur" par l'ensemble vocal liturgique Dédicace

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat. Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Qui est ce Fils de l'homme maître du sabbat selon les derniers mots que nous venons d'entendre ?
On a pu penser qu'ici, Jésus parlait de lui-même à la troisième personne, se désignant comme le Fils de l'homme, ce messie auquel fait allusion le chapitre 7 du livre de Daniel. Cela signifierait que, si tous les humains sont soumis au Sabbat, Jésus en tant que messie manifeste sa souveraineté en s'affranchissant de la loi.
Mais dans sa réponse aux Pharisiens, Jésus rappelle que David et ses compagnons, parce qu'ils avaient faim, avaient mangé dit-on ce qui leur était interdit. Parce qu'ils avaient faim, pas parce qu'il s'agissait de David. Mais David lui-même avait agi ainsi. Et les disciples de Jésus avaient faim.
En hébreu biblique, l'expression "Fils de l'homme" correspond au français "être humain". Jésus vient de dire que le sabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat. Il met l'être humain au centre de la création au point que le sabbat ne peut lui être imposé comme un obstacle. Plus tard, commentant le texte d'Exode 31,14, Rabbi Simon ben Menaschya dira à ses disciples  "c'est à vous que le sabbat a été donné et non vous au sabbat".
Pour Jésus, on ne saurait empêcher des êtres humains de manger au prétexte qu'il leur faille aussi travailler un peu pour le faire.
 
Garde-nous, Seigneur, de retourner ta loi contre les pauvres. Elle ne nous a pas été donnée pour cela.
Amen

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.