Le sanctuaire de Lourdes va rouvrir ses portes

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

jeudi 14 mai à 7h52

Durée émission : 3 min

L'actu chrétienne

© Guillaume POLI/CIRIC

Le sanctuaire de Lourdes est fermé aux pèlerins depuis le 17 mars mais samedi à 14h il rouvrira ses portes dans des conditions sanitaires très particulières.

Pour le recteur du sanctuaire de Lourdes Mgr Olivier Ribadeau-Dumas "c’est une joie profonde et une très grande émotion de pouvoir accueillir les premiers pèlerins qui viendront samedi." Des pèlerins qui viendront des environs de Lourdes dans un premier temps car il est impossible de se déplacer au delà de 100 km mais pour le recteur "c’est essentiel qu’ils puissent vivre de cette grâce de ce lieu si spécifique et qu’ils puissent déposer devant la grotte tout ce qu’ils ont vécu pendant le confinement en communion avec les pèlerins du monde entier."

Dans quelles conditions va ouvrir le sanctuaire de Lourdes ?

Le sanctuaire va ouvrir progressivement. Il n’y aura pas de pèlerinages à proprement parler avant plusieurs mois, ils ont tous été annulés mais ils reprendront peut-être un peu en août. Pour Mgr Olivier Ribadeau Dumas "la préoccupation c’est la sécurité pour éviter de propager le virus." Les pèlerins seront donc accueillis par les hospitaliers samedi. Une feuille avec des consignes et un itinéraire strict leur sera remis. Le masque sera obligatoire, tout comme les mesures barrières et le respect des distances entre les personnes. Le sanctuaire proposera aux pèlerins de faire les gestes importants de Lourdes. Ils pour se recueillir à la grotte, non pas devant la grotte, mais sur la rive droite du Gave en face de la grotte. Des lieux ont été aménagés, ils pourront prendre de l’eau car les fontaines couleront en continu pour éviter d’appuyer sur les boutons. Les pèlerins pourront également déposer un cierge à la chapelle des lumières, mais les piscines resteront fermées.
 

La situation financière du sanctuaire est très préoccupante

Cette réouverture se fait dans un contexte économique très inquiétant pour le sanctuaire qui prévoit une perte de 8 millions d’euros, un déficit historique alors qu’il venait de retrouver l’équilibre financier. "Les finances du sanctuaire dépendent directement de la fréquentation" explique Mgr Ribadeau-Dumas. "Il y a eu des annulations de pèlerinage en chaîne : à ce jour, 100 % d’annulation en juin, 70 % en juillet et 40 % en septembre. Pour la première fois à Lourdes, il n’y aura pas de malades cette année." Sans pèlerins et sans leurs offrandes, le sanctuaire se trouve sans ressources et ne peut pas vivre.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h15

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.