Le sens des cadeaux

S'abonner à l'émission

L'édito de Mgr Matthieu Rougé

jeudi 28 juin à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Mgr Matthieu Rougé

00:00

00:00

Peut-être certains d’entre vous trouvent-ils désuète la tradition qui consiste pour les chefs d’Etat en visite officielle à s’offrir des cadeaux. Que faire de ces multiples présents, offerts plus à la fonction qu’à la personne ? Les accumuler ? En profiter ? Sans doute la meilleure solution a-t-elle été trouvée par Jacques Chirac et le musée qu’il a créé pour que tous puissent découvrir les cadeaux reçus durant ses mandats.

Cela dit, le choix des cadeaux à offrir, s’il peut constituer un casse-tête pour les services du protocole, est aussi une occasion de plus de faire passer un message. Encore faut-il tenter de le décrypter : quel est donc le sens des cadeaux que se sont offerts mutuellement le Pape François et Emmanuel Macron mardi dernier ?

Emmanuel Macron a offert au Pape une édition ancienne du Journal d’un curé de campagne de Georges Bernanos. Les équipes de Nicolas Sarkozy avaient eu une idée analogue, lors de sa première visite au Saint Siège, puisqu’il avait donné à Benoît XVI deux autres œuvres du grand Bernanos : L’imposture et La joie. Le message est peut-être : « nous savons l’importance de la culture chrétienne de notre pays et nous rappelons aussi l’apport de la pensée française à la vitalité culturelle du christianisme ».

Quant au Pape, il a offert au Président un médaillon représentant saint Martin. Saint Martin, c’est l’incarnation de la charité (avec l’épisode fondateur et emblématique de son manteau partagé avec un pauvre). C’est un homme d’origine hongroise devenu soldat romain et missionnaire en Gaule : il résume en sa personne la diversité, l’unité et la mission de l’Europe. C’est aussi un moine et un missionnaire dont l’action a été si décisive pour l’évangélisation de notre pays qu’elle marque encore la structure de nos paroisses et de nos communes. Bref, saint Martin semble dire : la France n’est vraiment elle-même que lorsqu’elle assume son histoire spirituelle, lorsqu’elle fait preuve de générosité, lorsqu’elle sert la dignité de toute personne humaine et lorsqu’elle donne du sens au projet européen. Puissent les messages du Pape et de saint Martin, au-delà des belles images et des sourires, être entendus et pris au sérieux.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 07h55

Théologien et essayiste, Mgr Matthieu Rougé nous donne son regard sur l'actualité chaque jeudi dans La Matinale RCF. Spécialiste de théologie politique, l'évêque du diocèse de Nanterre a été l'aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012.