Le service national universel

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique des Scouts et Guides de France

mercredi 21 février à 6h55

Durée émission : 3 min

La chronique des Scouts et Guides de France

Ce matin, François Mandil revient sur le service national universel : il y a en effet eu du nouveau depuis 15 jours.

Le service national, on ne sait toujours pas bien qui ça va concerner, combien de temps ça va durer, à quoi ça va servir, mais il y a une chose qu’on sait, c’est que ce sera O-BLI-GA-TOIRE.
 
Il y a 15 jours, la ministre des armées annonçait que le SNU serait d’un mois et sur la base du volontariat. Patatras, quelques jours plus tard, Emmanuel Macron déclare vouloir un service avec « une partie obligatoire, entre trois et six mois ». Avec peut-être un encadrement militaire, mais on ne sait pas. Avec peut-être un casernement, mais on ne sait pas … Bref, la seule chose qui ne change pas, c’est le regard paternaliste et déconnecté sur la jeunesse. Jeunesse qui, rappelons-le, n’a jamais été consultée. On est en train de réussir à faire porter aux générations qui arrivent la responsabilité des échecs des générations précédentes, ce qui est quand même assez fou quand on y pense.
 
Mais le rapport de la mission parlementaire sur le sujet ne semble pas aller dans ce sens. Ce rapport a été présenté par deux députées, Emilie Guérel, de La République En Marche, et Mariane Dubois, des Républicains. Les Scouts et Guides de France avaient d’ailleurs été auditionnés. On y trouve un certain nombre de choses très pertinentes. Les auteures y citent notamment deux mythes à dépasser : la nostalgie du service militaire et celle d’une jeunesse prétendument peu engagée. Ce sont leurs mots.
 
Je cite : « Cet engagement de la jeunesse est parfois invisible car mal compris par les générations plus anciennes. Si les jeunes apparaissent sensiblement en retrait, c’est avant tout parce que leurs formes d’engagement comme leurs aspirations sont nouvelles. C’est d’ailleurs ce qui conduit parfois à juger les jeunes de manière rapide et négative ». Je vous promets que ça fait du bien de lire ça dans un rapport parlementaire, lequel propose notamment un parcours citoyen commençant dès 11 ans, avec une semaine de découverte de l’engagement sous plusieurs formes à 16 ans. Les auteures préconisent également de s’appuyer sur les dispositifs existants et de soutenir les espaces d’engagements de la jeunesse. Bref, c’est beaucoup plus intéressant et fouillé que des grandes annonces démagogiques mais j’ai peur cependant que ce rapport ne soit hélas déjà enterré.
 
Ce n’est pas un ersatz de service militaire, une punition collective de la jeunesse, qui va créer cette cohésion nationale tant espérée. Les jeunes n’ont pas de leçons de fraternité à recevoir. Il serait dramatique de les enfermer dans un dispositif idéologique orchestré par leurs aînés, ceux-là même qui ont tout fait pour y échapper quand ils y étaient soumis. 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mercredis à 06h55

Chaque mercredi, découvrez la chronique des Scouts et Guides de France sur RCF !

Le présentateur

François Mandil

François Mandil est le délégué national Communication et Relations extérieures des Scouts et Guides de France.