Le Venezuela à l'aube d'une élection présidentielle sous tensions

Présentée par , ,

S'abonner à l'émission

3 questions à

vendredi 18 mai à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© FEDERICO PARRA AFP

​Le Venezuela s’apprête à désigner son prochain président. L’actuel chef de l’Etat, le président Maduro, brigue un second mandat dans un pays miné par la crise.

Peut-on accorder un quelconque crédit à cette élection ?

"On ne peut pas la discréditer complètement dans le sens où elle est organisée par l’autorité électorale nationale. Elle va être sous observation internationale avec des observateurs africains car L’Union européenne, les Etats-Unis et les Nations-Unies ont refusé d’y participer. La difficulté de cette élection ce ne sont pas les conditions pratiques, mais c’est surtout le fait que les conditions politiques dans lesquelles elle s’organise sont compliquées car une partie de l’opposition ne donne aucune légitimité à ce scrutin" explique Christophe Ventura, chercheur à l’Iris et spécialiste de l’Amérique latine.
 

Les adversaires de Maduro ont-ils une chance de le battre ?

"Sur le papier oui. Aujourd’hui les projections de vote mettent Maduro en tête mais avec des possibilités de surprises. La grande inconnue dans ce vote vénézuélien, c’est l’abstention. Est-ce que les électeurs vont suivre les consignes du parti de l’opposition, ou bien vont-ils aller voter pour le candidat Henri Falcon ?" ajoute ce spécialiste.
 

Le troisième homme est Javier Bertucci, un pasteur évangélique. Qu’est ce qu’il représente ?

"Sa candidature est plus large. Elle s’inscrit dans la montée des courants évangéliques dans la politique latino-américaine. Ce n’est pas un phénomène strictement vénézuélien. Au Venezuela, cela illustre l’espace gagné par ces Eglises dans la vie sociale et politique latino-américaine. Un mouvement qui profite de la défiance vis-à-vis des partis politiques en place" conclut Christophe Ventura.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Les présentateurs

Pauline de Torsiac

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!

Christian Vadon

Journaliste à RCF depuis près de 25 ans, Christian a touché à tout: présentateur de journaux, auteur de reportages, réalisateur d’émissions, il a même commis des magazines pour les enfants et pour les femmes ! Humble coureur de trail, il aime développer sur la durée sa passion d’une information qui fasse sens, d’où sa longévité à RCF.