"Les accueillants": focus sur ceux qui s'engagent pour les mineurs isolés

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mardi 11 décembre à 6h41

Durée émission : 4 min

"Les accueillants": focus sur ceux qui s'engagent pour les mineurs isolés

© MEHDI FEDOUACH AFP

​C’est un constat alarmant dressé en France. Chaque année, le nombre de mineurs étrangers isolés augmente.

00:00

00:00

Un documentaire réalisé par Sylvie Perrin et Raphaël Ruffier raconte comment de simples citoyens ont ouvert la porte à ces adolescents qui ont souvent traversé le pire pour arriver en Europe.
 

Comment est venue l’idée de faire ce documentaire sur les personnes qui accueillent les migrants mineurs isolés ?

"C’est une situation que l’on avait découvert l’été dernier à Lyon Capitale avec l’arrivée un peu massive de jeunes que l’on retrouvait dans les rues. Mes parents sont tombés sur un gamin comme ça et ont décidé de l’accueillir. En commençant à travailler dessus pour le journal, je me suis rendu compte qu’il y avait énormément de gens dans des milieux très différents, catholiques, militants de gauche, qui tout simplement ont trouvé un gamin de 14, 15 ans dans la rue, et pour une raison ou pour une autre, lui ont ouvert leur porte. Des histoires comme ça, plus j’en parlais, plus j’en trouvais. Et on s’est dit que c’était une belle histoire à raconter dans un documentaire" explique Raphaël Ruffier.
 

Tous ces gens ne se posent pas la question d’être dans l’illégalité ?

"En vérité ils ne se la sont jamais posée. Ils la découvrent au fur et à mesure. Pour eux, il est évident qu’un gamin qui est à la rue ne pose pas de problème pour être pris en charge. Et après ils ont découvert qu’il y avait des gens qui avaient pu être poursuivis pour des assistances à migrant. Car ils vont faire beaucoup plus que leur porter un secours. Ils  vont s’en occuper complètement. Ils ont réagi par humanité en fait" ajoute-t-il.
 

On retrouve des gens de tous horizons, des personnes d’un certain âge, des jeunes…

"On a choisi des gens qui n’étaient pas militants au départ, qui n’avaient pas prévu de s’engager, mais qui ont été simplement touchés par un gamin. Ils pensaient simplement l’accueillir pour quelques nuits, et puis après ils découvrent leur situation juridique, compliquée. Cela devient une vraie machine à laver. Il y a la question des papiers, de la scolarité etc" lance encore Raphël Ruffier.
 

Avez-vous des retours sur ces personnes qui sont dans le documentaire ?

"Toutes sont forcément en contact avec les personnes qu’elles ont hébergées. Ce n’est pas une situation qui s’arrête. Chacun va le prendre à différentes manières. Il y a ceux qui vont rester à distance et qui garderont le contact. Et il y a ceux qui deviennent des membres de la famille. Il y a des histoires extrêmement prenantes" conclut le réalisateur du documentaire. 

Un documentaire à retrouver en cliquant ici.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h41 et 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Jean-Baptiste Labeur