Les Cendres, la Saint Valentin et le PSG

S'abonner à l'émission

L'édito du P. Matthieu Rougé

jeudi 15 février à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito du P. Matthieu Rougé

​Agenda bousculé hier 14 février : le Mercredi des cendres entrait en concurrence voire en collusion avec la Saint-Valentin et le match tant attendu entre le PSG et le Real Madrid.

Un match très attendu mais que beaucoup, ce matin, sont pressés d’oublier…

En dépit des apparences peut-être, ces coïncidences du calendrier ne sont pas sans signification. Rappelez-vous le livre d’Osée. Dieu y parle de son peuple comme d’une épouse infidèle et annonce avec bienveillance : « je vais la séduire, je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur » (Os 2, 16).

Comme la Saint-Valentin, le carême est une affaire d’amour. Il s’agit de redécouvrir, de choisir à nouveau, le Christ, le Bien Aimé véritable, celui qui comble pleinement les cœurs. Le carême est comme la longue préparation du dîner aux chandelles pascal : dans la nuit de la Résurrection, renouvelés par les grâces du carême, des cierges à la main, nous célébrerons l’amour retrouvé de celui qui est plus fort que la mort.

Quant au match de foot, il nous rappelle que l’engagement spirituel a quelque chose d’un entraînement sportif. C’est ce qu’affirme saint Paul, dans sa 1ère Lettre aux Corinthiens en évoquant « les courses du stade » (1 Co 9, 24). Nous voici invités, par le jeûne, le partage et la prière, à nous entraîner à la vie d’enfants de Dieu.

Un match de foot perdu, ce n’est pas très grave. Mais manquer le but véritable de l’existence, c’est-à-dire la participation à la vie même de Dieu, serait à la fois désolant et dramatique. La bonne nouvelle cependant, c’est qu’au jeu sérieux de la foi, il suffit de jouer pour gagner, il suffit de vouloir suivre le Christ pour partager à sa victoire. Que votre carême à tous soit donc amoureux et sportif !

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 07h55

Théologien et essayiste, le Père Matthieu Rougé est spécialiste de théologie politique. Il a été l'aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012. Il nous donne son regard sur l'actualité chaque jeudi dans La Matinale RCF.