Les chrétiens d'Orient au coeur d'une conférence internationale à Paris

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mardi 11 décembre à 7h12

Durée émission : 7 min

Les chrétiens d'Orient au coeur d'une conférence internationale à Paris

© Un chrétien copte devant le portrait ensanglanté du Christ - Février 2011 MOHAMMED ABED AFP

​Le sort des chrétiens et des minorités d’Orient au coeur d’une conférence internationale aujourd’hui à Paris.

00:00

00:00

Une véritable première

Cette conférence va rassembler de hauts-dignitaires religieux musulmans et chrétiens ainsi que des élus. Mais c’est la Coordination des chrétiens d'Orient en danger, la CHREDO, qui est à l’origine de cette conférence internationale qui va se dérouler aujourd’hui au Conseil régional d’île de France.

Cette conférence constitue une première puisqu’elle réunit 17 hauts-dignitaires religieux, des chrétiens et musulmans, cinq ministres et députés en provenance des pays où ont eu lieu les drames, la Syrie, l’Irak, l’Egypte mais aussi la Jordanie et le Liban, ainsi que quatre ONG actives sur le terrain.
 

Dresser l'état des lieux des persécutions

Tous vont s’interroger sur la manière de faire cesser les discriminations et les violences contre les chrétiens et les minorités en Orient dont les Yézidis. Patrick Karam le président de la Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO) et vice-président du conseil régional d'Ile-de-France explique à Pauline de Torsiac la raison d’être de cette conférence.

Les chrétiens, les minorités d’Orient des citoyens de seconde zone. L’objectif de cette conférence c’est de dresser ce triste état des lieux mais aussi de s’engager. L’idée est d’obtenir des engagements de la part des participants, des responsables politiques et des hauts-dignitaires chrétiens et musulmans chiites ou sunnites venus d’Egypte, d’Irak, d’Iran, de Syrie, de Jordanie ou du Liban.
 

Une proclamation solennelle et un groupe de travail

Et pour cela, une "proclamation de Paris" devrait être solennellement annoncée ce soir en fin de conférence. Le texte aurait d’ores et déjà été validé par les responsables de l’université Al Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite qui forme chaque année des milliers d’étudiants et des imams venus du monde entier. Patrick Karam nous en dit plus sur le contenu de cette proclamation.

A l’issue de cette proclamation de Paris, un groupe de travail sera mis en place pour suivre la mise en oeuvre concrète des engagements pris par les responsables politiques et religieux. Le cardinal Louis-Raphaël Sako, le patriarche catholique chaldéen sera représenté à cette conférence de Paris par Mgr Ramzi Garmo l’archevêque irakien de Téhéran. Joint par RCF, Mgr Sako, si cette conférence internationale est un signe de proximité envers les chrétiens d’Orient, il faut aller plus loin en faisant pression notamment sur les gouvernements de ces pays.
 

Chrétiens d'Orient: la tradition protectrice de la France

La conférence internationale de Paris, un rendez vous important pour soutenir les chrétiens d’Orient et en ce sens la France reste fidèle à sa tradition. Depuis le XVIème siècle, la France a une vocation protectrice des chrétiens d’Orient. Une vocation qui doit plus que jamais perdurer dans le contexte actuel. C’est ce qu'explique  Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône, membre du groupe d’Etudes sur les chrétiens d’Orient à l’Assemblée nationale. Elle va participer aujourd’hui à cette conférence.

En juillet dernier, le pape François avait exprimé ses craintes de voir "effacée" la présence des chrétiens au Moyen-Orient.Il y a le risque que la présence de nos frères et soeurs dans la foi soit effacée, défigurant le visage même de la région, parce qu'un Moyen-Orient sans chrétiens ne serait pas un Moyen-Orient", avait averti le pape. Il s’exprimait avant une prière commune au côté de presque tous les patriarches des Églises du Moyen-Orient dans le cadre de la rencontre oecuménique de Bari dans le sud de l’Italie.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions