Les jeunes et la météo

Présentée par PR-19311

S'abonner à l'émission

La chronique des Scouts et Guides de France

mercredi 4 mars à 6h55

Durée émission : 3 min

Les jeunes et la météo

Aujourd'hui, Marie Mullet a décidé de nous parler de la météo, du climat et des jeunes

Rappelons-nous que le climat et la météo ce n’est pas la même chose, le climat s’inscrit dans le temps long, marqué par des tendances lourdes, quand la météo, elle, est  plus capricieuse !

Mais en fait, je voulais surtout parler de climat et de météo politiques, car dimanche a débuté le mois de mars et depuis lundi, nous sommes en campagne officielle pour les élections municipales !

Mars, c’est le mois des giboulées !

L’an passé, les giboulées, c’était cette irruption des marches pour le climat à l’initiative de Greta Thunberg et de nombreux jeunes organisateurs !  Des marches calmes, déterminées, qui, vendredi après vendredi, interpellaient les décideurs!

Et la communauté des adultes découvrait que la génération montante avait quelque chose à dire sur la gestion des affaires publiques ! Certains de s’en gausser quand d’autres s’en félicitaient : les jeunes prenaient la parole sur ce qui était à leurs yeux les priorités pour bien et mieux vivre ensemble sur la planète. On pouvait se dire que c’était l’expression météorologique d’une évolution du climat politique, dont on allait voir très vite les fruits.

Entendons-nous bien, la sauvegarde de la vie semble être désormais prise en compte. Mais qu’en est-il de l’aspiration de la jeunesse à être entendue sur ses préoccupations. Car à y regarder de près où sont les jeunes dans cette séquence électorale ? Oh, il y en a bien quelques-uns présents sur des listes, souvent en position non éligible et très rarement dans celle de se voir confier des responsabilités ! En 1983, 12% des élus avaient moins de 40 ans et ils étaient seulement 3,8% en 2014. Qu’en sera-t-il en 2020 … D’ailleurs regardez ce qui est dans les programmes qui vous sont proposés, où et comment les jeunes vont-ils pouvoir influer sur la vie communale ?

Il y a certes des conseils de jeunes, mais en quoi sont-ils un espace de décision, où ils imprègnent de  leur marque les orientations à 5 /10 ans de la commune ? Comment dès lors s’étonner des résultats de la récentes étude de l’ ANACEJ, où 67% des 18-25 ans déclarent qu’ils s’abstiendront, soit 13% de plus qu’en 2014. Quel gâchis !

Mon propos n’est pas de nier les efforts des candidats pour rendre vivante la démocratie représentative, mais force est de constater que nous ne parvenons pas ou plus ni à transmettre un intérêt pour cette part de la vie publique, ni à les y enrôler. Ceci alors même que l’observatoire de l’engagement des jeunes 2018 montre que 2/3 des 18-30 ans sont engagés auprès des autres, dans une association, une organisation ou de manière informelle. De même, 1/3 d’entre eux sont prêts à s’engager dans un service civique.
Une question interpelle dans l’étude; Il était demandé aux jeunes où ils s’informaient ; ni l’école, ni les associations  n’étaient proposées, comme si elles n’étaient pas le lieu de la construction de l’esprit critique et de la prise des premières responsabilités !

Comment s’étonner, lorsque la sphère médiatique et les responsables publiques  consacrent leur temps à commenter  , ici  la fuite d’un grand  patron,  là  les  frasques pitoyables de tel responsable public , que les jeunes ne trouvent pas leur compte dans le débat public et perdent confiance dans ceux qui ont la charge de le porter ?

Dès lors comment s’étonner qu’à l’occasion de cette élection par leur silence dans les urnes, ils nous envoient un « OK, BOOMERS ! »,  comme un  « causez toujours, notre vie on va la bâtir sans vous ! » marqueur d’un changement climatique, annonciateur d’une brusque et préoccupante giboulée dégagiste!

Prenons garde à cette alerte météo, la génération qui advient doit pouvoir vivre en confiance et expérimenter une démocratie ouverte à son inédit !

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 6h55 et 12h48

Quelle place dans la jeunesse dans notre société ? on en parle chaque mercredi avec la présidente d’une des plus grandes associations de jeunesse : Les Scouts et Guides de France

Le présentateur

Marie Mullet

présidente des scouts et guides de France sur Twitter : @MAbrassart