Les moines de Tibhirine reconnus martyrs par le pape François

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 29 janvier à 7h18

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© AFP

Le pape François a signé samedi le décret autorisant la béatification de dix-neuf religieux catholiques, hommes et femmes morts pendant la guerre civile en Algérie.

Les martyrs d'Algérie bientôt bienheureux. Le pape François a signé samedi dernier le décret autorisant la béatification de dix-neuf religieux catholiques, hommes et femmes morts pendant la guerre civile en Algérie. Cette guerre civile avait fait au moins 200 000 morts parmi la population algérienne durant les années 1990.
 

Un procès en béatification ouvert à plusieurs religieux

Parmis ces "martyrs de la foi" désormais officiellement reconnus par l’Eglise catholique, figurent les sept moines de Tibhirine enlevés dans leur monastère de Notre-Dame de l’Atlas, à 80 km au sud d’Alger. Sept moines désormais connus du grand public grâce au magnifique film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux".

Figurent également parmi ces futurs bienheureux, Mgr Pierre Claverie l’évêque d’Oran tué le 1er août 1996 dans l’explosion d’une bombe déposée devant son évêché. On compte également sur cette liste, quatre pères blancs assassinés à Tizi Ouzou et des religieuses qui vivaient depuis longtemps en Algérie.  Le père Thomas Georgeon, postulateur de la cause en béatification nous rappelle pourquoi ce procès en béatification a été ouvert à tous ces religieux.

Un enjeu, celui du dialogue islamo-chrétien

Après la reconnaissance comme martyrs de Mgr Pierre Claverie et ses dix-huit compagnons, les évêques d’Algérie ont publié un communiqué commun dans lequel ils expriment leur joie. Une joie empreinte de gravité car si l’Eglise reconnaît 19 martyrs pendant cette décennie noire en Algérie, les évêques d’Algérie soulignent que "leur mort met en lumière le martyre de tous les autres, algériens, musulmans, chercheurs de sens qui, artisans de paix, persécutés pour la justice, sont restés fidèles jusqu’à la mort durant cette période". 

Derrière ces béatifications, il y a tout l’enjeu du dialogue islamo-chrétien. Et c’est l’une des raisons pour lesquels le pape François est d’ailleurs un ferveur défenseur de cette cause. Le Père Thomas Georgeon, postulateur en a été le témoin en septembre dernier, lorsque le pape a manifesté un intérêt tout particulier sur les circonstances de la mort de Mgr Claverie.

Des béatifications en Algérie?

Aucune date n’a cependant été fixée en ce qui concerne ces béatifications. Mgr Jean-Paul Vesco a toutefois confié à RCF que les béatifications auraient lieu cette année en Algérie sur la terre des 19 martyrs. Une Eglise d’Algérie qui a à cœur que la célébration de béatification ait lieu sur place, et plus particulièrement à Oran.

Quoi qu'il en soit, ces 19 nouveaux bienheureux sont indissociables du peuple et du destin algérien. Les frères de Tibhirine témoignaient de l’Evangile à travers leur exploitation agricole, les sœurs de Notre-Dame des Apôtres enseignaient la broderie aux femmes, le frère mariste Henri Vergès et sœur Paul-Hélène, petite sœur de l’Assomption s'occupaient de la bibliothèque de la Casbah à Alger... Pour terminer, quelques mots écrits par le frère Christian de Chergé, le prieur du monastère de Tibhirine : "La foi de l’autre est un don de Dieu, certainement un mystère. Donc cela demande du respect".
 

Les dernières émissions