Les orthodoxes russes d'Europe occidentale réintègrent le patriarcat de Moscou

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

lundi 4 novembre 2019 à 7h52

Durée émission : 3 min

L'actu chrétienne

© Corinne SIMON CIRIC

L’archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale a été officiellement rattaché au patriarcat de Moscou après 90 ans sous l'autorité du patriarcat de Constantinople !

Une divine liturgie célébrée dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou

Au cours de la liturgie célébrée pour l'évenement, le patriarche Cyrille, patriarche de toute la Russie a remis la Gramata à Mgr Jean de Doubna l’archevêque des Eglises orthodoxes en Europe occidentale. La Gramata est une lettre qui officialise la réintégration des Eglises orthodoxes en Europe occidentale dans le patriarcat de Moscou. On peut noter aussi que Mgr de Doubna, que certains connaissaient sous le nom de Jean de Charioupolis lorsqu’il était encore rattaché au patriarcat de Constantinople, a été élevé à la dignité de métropolite.
 

L'histoire tourmentée des orthodoxes de tradition Russe en France

On estime à 500.000 personnes le nombre d’orthodoxes en France. Sur 400 paroisses sur tout le territoire, 100 sont de tradition russe. Les fidèles sont issus en grande majorité des familles russes qui ont fui leur pays après la révolution de 1917. Pour continuer à vivre leur foi dans leur tradition, sans influence du pouvoir soviétique, les russes orthodoxes existaient depuis 1931 sous l’autorité du patriarcat de Constantinople tout en continuant à vivre librement leur liturgie propre.

Mais il y a un an, en novembre 2018, le patriarcat de Constantinople a décidé de dissoudre les Églises orthodoxes russes d’Europe occidentale pour les intégrer aux métropoles grecques des pays où elles se trouvent. Le sujet a soulevé de vifs débats dans les paroisses mais la majorité des fidèles et du clergé de l’archevêché ont choisis de quitter le patriarcat de Constantinople pour se rattacher au patriarcat de Moscou.

Pour beaucoup d’orthodoxes de tradition russe, cette réunification des communautés sous l’autorité du patriarcat de Moscou est une bonne nouvelle. Christophe Levalois, rédacteur en chef du site orthodoxie.com explique que "c’est un moment historique qui permettra un rapprochement entre les différentes communautés russes orthodoxes qui existent en occident."

Désormais il y a deux cathédrales russes à Paris : la cathédrale des fidèles de l’archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale, soit la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris qui est le lieu de culte historique de la communauté russe orthodoxes en France. Et la cathédrale de la Sainte Trinité inaugurée le 4 décembre 2016 par le patriarche Cyrille en personne. Dimanche à Moscou dans son discours au patriarche Cyrille, Mgr Jean de Doubna a déclaré que "l’événement est historique car le rattachement canonique que vous nous offrez aujourd’hui, plus qu’une intégration, scelle une réconciliation ecclésiale."

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h15

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.