Les personnes handicapés ont perdu un ami puissant

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'édito du Père Antoine Guggenheim

lundi 27 mai à 7h55

Durée émission : 2 min

L'édito du Père Antoine Guggenheim

Les personnes en situation de handicap ont perdu avec Jean Vanier un prophète de leur dignité, un serviteur de tous, un ami qui n’abandonnait personne.

Les personnes en situation de handicap ont perdu avec Jean Vanier un prophète de leur dignité, un serviteur de tous, un ami qui n’abandonnait personne. Jean a vécu et compris ce que leur fragilité a de singulier et d’universel. Une fragilité qui atteint la personne de manière si intime qu’elle marque toute relation à soi-même et aux autres, tout souvenir et tout projet, tout désir et tout espoir. Une fragilité, qu’elle soit visible ou non, qui est rivée à la vie – une vie plus fragile.

Jean nous a montré, en actes et en paroles, que ce cri appelle un engagement, que cet engagement permet une rencontre, que cette rencontre est révélatrice d’humanité. Unité de l’humanité et prix de l’autre. On n’entre pas en relation avec celui ou celle qui a littéralement besoin de moi pour vivre, qui a besoin d’attention, de temps, d’expertise, de soins, sans passer par le creuset de la sincérité, de l’écoute, de l’humilité, de la considération, du partage, de l’amitié.  

La relation qui se construit est une école de la vie dont le maître est l’autre le plus visiblement fragile, et pour cela aussi exigeant et généreux. « J’ai besoin de toi » est, confiait Jean Vanier, la phrase magique.

Et cette révélation de la vie comme rencontre et relation n’est pas un microphénomène à côté de la vie réelle, une bonté surérogatoire à laquelle quelques personnes inspirées seraient appelées, loin des nécessités économiques et des règles habituelles de la vie sociale.

Cette révélation ne doit pas se faire uniquement dans les merveilleux foyers de l’Arche et dans des lieux semblables, où la rencontre vraie et transformante est sinon facilitée du moins stimulée et portée par un choix radical de service ou de consécration.

Nous avons besoin de ces lieux de réconciliation et de construction de l’humanité. Mais les personnes en situation de handicap sont nombreuses et leur place est, de différentes manières, dans la société. La place unique des personnes en situation de handicap – qu’elle leur échoie par la naissance, par un accident, par la maladie physique ou psychique, ou par la vieillesse – est au cœur de l’humanité, au cœur de la fraternité.

Lors des obsèques de Jean Vanier, les lectures avaient été choisies par lui. Je les ai ressenties de manière particulière en relation à sa vie : « Le jeûne que je préfère, n’est-ce pas ceci : dénouer les liens de la méchanceté… » (Isaïe 58, 6-14) : Isaïe, le maître de Jean ; « Vers Toi j’élève mon âme… » (Psaume 25, 1-6) : la prière de Jean ; « Ce qui est folie dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre les sages… » (1 Corinthiens 1, 27-29) : Paul, le texte que Jean aurait pu écrire ; « Jésus verse de l’eau dans un bassin et commence à laver les pieds de ses disciples… » (Jean 13, 1-17) : Jean, le texte qu’il a vécu et transmis à l’Arche.

Jean a été aussi depuis trois ans le parrain attentif de UP for Humanness. Il nous écoutait Diane d’Audiffret et moi, nous encourageait. « Ce projet est plus grand que vous… » ; « Dans 10 ans, vous en serez encore aux commencements ». Et quand nous lui disions que nous étions heureux d’avoir noué un partenariat entre deux communautés de l’Arche et la Synagogue Copernic : « Quand allez-vous à la mosquée ? » - « Jean, cinq minutes… ! » 

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 7h55

Chaque lundi sur RCF, vous écoutez l'édito du Père Antoine Guggenheim.

Le présentateur

Antoine Guggenheim

Le Père Antoine Guggenheim est prêtre et chercheur. Il est cofondateur et directeur scientifique de l'association UP for Humanness. Il a fondé le Pôle de recherche du Collège des Bernardins (2008-2014). UP for Humanness est un réseau international de partenaires engagés pour mettre l’humain au centre de l’innovation dans l’éducation, l’entreprise, l’engagement social et la recherche.