Levons le voile !

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'édito de Mgr Benoist de Sinety

jeudi 17 octobre à 7h55

Durée émission : 2 min

L'édito de Mgr Benoist de Sinety

La semaine dernière, il était question de barbe. Pour ne pas donner prise aux accusations de sexisme, si nous parlions cette semaine de voile ?


Non, je vous rassure, il ne s’agit pas d’intervenir dans le débat du port du voile qui agite depuis trente ans notre pays et qui est en fait un moyen un peu névrotique, en s’attachant à un symbole, de ne pas aborder la question de fond que cette étoffe manifeste : voulons-nous vivre ensemble ou refusons-nous cette possibilité ? C’est cette question qui mérite le détour, ce choix sur lequel se joue notre vie …

Ce qui ne facilite pas la réflexion c’est évidemment le tabou qui est tombé depuis à peu près le même nombre d’années sur notre pays, tabou de la question religieuse. Aujourd’hui le simple fait de dire qu’on a la foi devient suspect. Je ne parle pas de prier, là on est pris au mieux pour un fou et au pire pour un radicalisé…

Nous sommes dans un pays formidable où n’importe qui peut à peu près dire n’importe quoi à la tribune du Parlement, comme ce député qui appelait l’autre jour de « traquer, je cite, oui je dis bien traquer les embryons porteurs d’anomalie chromosomique ». Vous avez bien entendu. Traquer, en français, cela veut dire « poursuivre le gibier en resserrant toujours le cercle que l’on fait autour de lui ».

Donc, il est loisible de dire ceci dans le lieu même de l’expression démocratique, le lieu le plus sacré du pays, et dans le même temps il devient chaque jour plus difficile d’inviter l’homme à descendre en lui-même et à chercher à rencontrer son Créateur et Père.

Il faut donc lever le voile : il nous appartient d’une manière particulière à nous, chrétiens, d’être dans la société ceux qui manifestent la paternité de Dieu en reconnaissant qu’en tout homme il y a un frère et que chaque visage, qu’il soit barbu, voilé, glabre ou décoiffé, est porteur du visage du Christ. Nous avons un devoir de recherche de la Vérité. Nous avons la vocation à nous attacher plus que tout à Celui qui est la Vérité. Non pas en y choisissant ce qui nous arrange ou nous conforte dans nos positions. Sans peur, car elle est le chemin du Salut.

C’est ainsi que nous déconstruirons les discours du méchant qui se glisse parfois dans la parole des hommes. Ce que nous voulons exprimer par la pratique de notre foi et ce que nos clochers rappellent au cœur de chaque quartier ou de chaque village, ce n’est pas d’abord pour notre propre confort ou la satisfaction de nos seuls appétits spirituels. Tout cela est vain si cette pratique, si ces églises, ne nourrissent pas le désir d’aimer davantage, quels qu’en soient les risques. C’est dans le témoignage de ce que nous sommes prêts à donner de nous-mêmes que se manifeste la vérité de notre foi.
 

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 7h55

prêtre, vicaire général du diocèse de Paris en charge de la solidarité, auteur du livre : Il faut que des voix s’élèvent Flammarion 2018

Le présentateur

Mgr Benoist de Sinety

Mgr Benoist de Sinety est vicaire général de l’archidiocèse de Paris.