Liban: la population dans la rue pour dénoncer la corruption et les taxes

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

lundi 21 octobre à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© ANWAR AMRO AFP

La colère gronde au pays du Cèdre. Depuis jeudi dernier, les Libanais sont dans la rue. Des manifestations ont eu lieu à Beyrouth et dans d’autres villes du pays.

Depuis quatre jours, des centaines de milliers de Libanais sont dans la rue. De Beyrouth à la ville à majorité sunnite de Tripoli, dans le Nord, en passant par les localités chiites du Sud et les villes druzes ou chrétiennes de l'Est, tous dénoncent des conditions de vie de plus en plus difficiles et demandent le départ de dirigeants corrompus.

La protestation populaire est soudaine et d’une ampleur inédite. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est l'instauration de nouvelles hausses des taxes, en particulier une taxe sur les appels téléphoniques WhatsApp. Une taxe à laquelle, le gouvernement a dû renoncer sous la pression. Reste que la colère ne retombe pas, malgré la marche arrière des dirigeants.Décryptage de Pauline de Torsiac.

Sur le même thème :

Les dernières émissions