"Mademoiselle de Joncquières" de Emmanuel Mouret

Présentée par UA-161203

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 10 février à 8h52

Durée émission : 3 min

"Mademoiselle de Joncquières" de Emmanuel Mouret

© DR

Valérie de Marnhac présente ce film, diffusé ce mercredi sur la chaîne Arte, qui retrace l'histoire d'une vengeance.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

C’est un film auquel Jean-Claude Carrière, scénariste décédé lundi, aurait pu participer. Il y a des points communs avec son œuvre et notamment avec son "Valmont", adapté des "Liaisons dangereuses", dans la série des contes amoureux libertins. Même si "Mademoiselle de Joncquières" est beaucoup moins cynique et cruel, et plus moral finalement !

C’est à voir absolument, c’est un bijou d’élégance et d’intelligence, qui met en images par le ballet des personnages, l’ambivalence des sentiments humains et le chemin inattendu parfois, que trouve l’amour pour se révéler. 

L'histoire est tirée d'une nouvelle de Diderot dans "Jacques le Fataliste". C’est l’histoire d’une vengeance, à travers un stratagème cruel que va imaginer Madame de La Pommeraye, une jeune veuve, séduite puis humiliée par son amant, le marquis des Arcis. 

Il s'agit d'une reconstitution historique et d'un film en costumes, contrairement à Robert Bresson, qui avait adapté la même nouvelle en 1945, dans "Les Dames du bois de Boulogne" et qui en avait fait un drame sombre, en noir et blanc, sous l’Occupation. Emmanuel Mouret lui, en donne une version lumineuse et colorée, aussi belle que des peintures de Watteau ou de Fragonard.

Mais on oublie cet aspect historique tellement les dialogues sont naturels et vivants. Les deux acteurs, Cécile de France et Edouard Baer, y sont pour beaucoup, ils apportent une modernité à la langue de l’époque. Et on peut trouver dans la vengeance de Madame de La Pommeraye des accents de féminisme. Et dans leurs joutes verbales, une sorte de rééquilibrage du jeu de la séduction entre les sexes assez actuel.

Le film "Mademoiselle de Joncquières" est programmé ce mercredi soir à 20h55 sur Arte.

Chronique réalisée en partenariat avec SIGNIS Cinéma.

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr