Mahaut Herrmann: "si Greta Thunberg était manipulée, elle se serait déjà rebellée"

S'abonner à l'émission

L'invité de la rédaction

mardi 23 juillet à 8h10

Durée émission : 7 min

L'invité de la rédaction

© JEAN-FRANCOIS MONIER AFP

C’est une visite qui divise la classe politique. Greta Thunberg est reçue à l’Assemblée nationale. La militante écologiste suédoise est à l’origine d’un mouvement pour le climat inédit.

Elle a réussi à mobiliser les lycéens de plusieurs pays au monde, en faveur de la protection de l’environnement. Greta Thunberg incarne depuis plusieurs mois une nouvelle figure du mouvement pour le climat. C’est elle qui a initié les grèves hebdomadaires des lycéens, en faveur de la protection de l’environnement. Autiste Asperger, la personnalité de cette jeune fille de 16 ans étonne, voire dérange. Elle est reçue mardi 23 juin à l’Assemblée nationale.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tous les députés ne sont pas enthousiastes. Certains envisagent même de la boycotter. Les attaques dont Greta Thunberg fait aujourd’hui les frais scandalisent Mahaut Herrmann, journaliste et essayiste, elle-même autiste Asperger. "Elles révèlent une ignorance, elle veulent utiliser l’handicap d’une adolescente pour lui dénier le droit à la parole. Pour toutes ces raisons, j’ai choisi de parler du syndrome d’Asperger aujourd’hui" explique-t-elle au micro de Jean-Baptiste Labeur.

Greta Thunberg met pourtant beaucoup d’intensité dans son engagement. "Elle est jeune. Aujourd’hui, les scientifiques font des projections à horizon 2050 sur le climat. Or 2050 c’est dans 30 ans. Autant dire que pour une jeune ado, c’est sa vie d’adulte qui est en jeu. Elle veut lutter pour ses conditions de vie et pour une terre habitable par tous quand elle aura 50 ans" ajoute-t-elle.

Par ailleurs, le syndrome d’Asperger dont elle est atteinte est une explication supplémentaire d’un tel engagement. "L’une des caractéristiques du syndrome d’Asperger c’est d’avoir des intérêts restreints. C’est un sujet de passion qui va mobiliser une personne avec une intensité anormale. Cela peut prendre tous ses jours, toutes ses nuits. On va vouloir s’y dédier corps et âme, on va vouloir creuser, approfondir. Greta Thunberg le dit elle-même : elle s’appuie sur ce que disent les scientifiques" précise la journaliste.

"Très souvent, quand on a Asperger, on a une forte sensibilité qui fait qu’on est dans le tout ou rien. C’est comme ça que je l’ai vécu. Faire quelque chose qui ne me plaisait vraiment, me faisait faire le strict nécessaire. Si vraiment elle est manipulée sans avoir jamais manifesté une forme de rejet, cela ne me semble pas crédible par rapport à tout ce que l’on sait sur les autistes Asperger. Sinon elle se serait déjà rebellée d’une manière ou d’une autre. Je pense qu’elle est sincère" conclut Mahaut Herrmann.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque jour, la rédaction nationale RCF vous propose un entretien avec un acteur de la société civile ou une personnalité engagée dans le domaine associatif, politique, entrepreneurial ou religieux.