"Malheureux êtes-vous, guides aveugles" (Mt 23, 13-22)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 26 août à 5h45

Durée émission : 5 min

"Malheureux êtes-vous, guides aveugles" (Mt 23, 13-22)

© alexandra seinet

"Malheureux êtes-vous, guides aveugles"

Méditation de l'évangile (Mt 23, 13-22) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

Chant final: "Heureux qui met son espoir dans le Seigneur" par le choeur des moines de l'Abbaye de KEUR MOUSSA

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait :
    « Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
parce que vous fermez à clé le royaume des Cieux
devant les hommes ;
vous-mêmes, en effet, n’y entrez pas,
et vous ne laissez pas entrer
ceux qui veulent entrer !
    Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
parce que vous parcourez la mer et la terre
pour faire un seul converti,
et quand c’est arrivé,
vous faites de lui un homme voué à la géhenne,
deux fois pire que vous !

    Malheureux êtes-vous, guides aveugles,
vous qui dites :
“Si l’on fait un serment par le Sanctuaire,
il est nul ;
mais si l’on fait un serment par l’or du Sanctuaire,
on doit s’en acquitter.”
    Insensés et aveugles !
Qu’est-ce qui est le plus important : l’or ?
ou bien le Sanctuaire qui consacre cet or ?
    Vous dites encore :
“Si l’on fait un serment par l’autel,
il est nul ;
mais si l’on fait un serment par l’offrande posée sur l’autel,
on doit s’en acquitter.”
    Aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important :
l’offrande ?
ou bien l’autel qui consacre cette offrande ?
    Celui donc qui fait un serment par l’autel
fait un serment par l’autel
et par tout ce qui est posé dessus ;
    celui qui fait un serment par le Sanctuaire
fait un serment par le Sanctuaire
et par Celui qui l’habite ;
    et celui qui fait un serment par le ciel
fait un serment par le trône de Dieu
et par Celui qui siège sur ce trône.

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

À quoi allons nous comparer le Royaume des Cieux ? Il est semblable nous dit Jésus à une maison ou à un pays dans lesquels on peut ou non entrer et laisser entrer. Mais il est aussi semblable à une personne qui viendrait à nous selon qu'il est écrit : le Royaume s'est approché de vous. Alors voilà ma parabole : le royaume de Dieu pourrait être semblable à un bus, ou à une rame du métro. Il s'approche, le Royaume, et on va pouvoir monter, entrer dedans. Mais malheur à qui, sans entrer se tient à la porte, discute ou se dispute avec le chauffeur, ne rentre pas lui-même et ne laisse personne entrer. Celui-là immobilise le Royaume qui vient et celui-là, c'est parfois moi.

Lundi prochain, ce sera la rentrée, rentrée des classes, rentrée des enfants et effectivement, nous les verrons entrer dans les écoles pour entreprendre le long et fabuleux voyage de la découverte des humains et des savoirs. Aussi je pense à toutes celles et tous ceux qui vont les accueillir, ces gamins de toutes les couleurs, les accueillir pour les aider à rentrer et à grandir. Bonheur aux facilitateurs, bonheur à toutes celles et ceux qui permettent aux petits des humains d'apprendre notre monde et le monde qui vient, d'apprendre à aimer tout ce qui fait la vie.

Et garde nous, Seigneur, d'être un obstacle par nos refus, nos peurs, nos incompréhensions, un obstacle à qui vient au monde et nous vient de toi. Amen

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF