Manifester ou ne pas manifester

Présentée par

L'édito de François Huguenin

mercredi 25 septembre à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de François Huguenin

Faut-il donner une réponse définitive à notre présence à la manifestation contre les nouvelles lois bioéthiques ?


C’est la question qui agite la cathosphère. Le 6 octobre, faudra-t-il manifester contre l’extension de la PMA à toutes les femmes ? Le débat fait rage sur les réseaux sociaux où chacun est tenté de diaboliser son voisin : pour certains qui vont descendre dans la rue, ceux qui resteront à la maison sont des traitres à la cause. Pour d’autres qui regardent avec suspicion ceux qui préparent leurs slogans, ce sont d’affreux réactionnaires ! À vrai dire ce n’est pas simple, d’autant que personne n’est très sûr de la position des évêques !

Manifester ? Se manifester ? Manifester si on le sent en conscience ? Faire comme bon nous semble ? Tout cela est très flou. Et au fond, ce n’est peut-être pas plus mal.

En effet, voudrions-nous que nos évêques nous livrent une injonction du genre : allez manifester ou restez chez vous ? Franchement, nous le prendrions très mal, surtout si, en fin de compte, la parole des évêques n’allait pas dans notre sens !

Sur le fond, l’Église catholique est clairement contre l’extension de la PMA. Le risque psychique pour les enfants sans père est considérable, le « droit à l’enfant » est une prise de possession des adultes envers les plus faibles d’entre nous qui est insupportable et la banalisation de la technique au cœur de l’intime est désolante.

Mais cela veut-il dire que nous devons obligatoirement aller manifester contre le projet de loi ? Nous avons le souvenir un peu amer que la mobilisation exceptionnelle de La Manif Pour Tous n’a pas pu empêcher la loi d’aboutir. Faut-il vraiment demander aujourd’hui aux catholiques de manifester comme un seul homme au risque d’avoir dans la rue cette fois ci un nombre plus réduit de personnes qui pourrait être assimilé à tort au nombre de catholiques dans notre pays ?

Surtout, faut-il nous engager dans des mouvements de foule, nécessairement sommaires dans leur expression et faciles à caricaturer, au risque de blesser des personnes qui ne vivent pas comme ce que la morale de l’Église nous propose ? N’y a-t-il pas d’autres manières d’alerter sur le danger de ces lois bioéthiques ? En parlant à son voisin, à son collègue de travail, en causant à la radio ? Et surtout en évitant de faire la morale à nos contemporains qui ne seront attirés vers le Christ que s’ils nous sentent dépourvus de jugement à leur égard.

Comme le Christ vis-à-vis de chacun et chacune d’entre-nous.
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 7h55

Chaque mercredi, dans La Matinale RCF, retrouvez l'édito de François Huguenin.

Le présentateur

François Huguenin

Historien et essayiste (dernier ouvrage Le Pari chrétien chez Tallandier), François Huguenin est aussi éditeur et collabore aux magazines La Vie, Prier, Le Figaro Magazine, Magnificat et Aleteia.