Marco Politi: "Pour le pape, il n’y a pas une dimension spirituelle qui est coupée d’une dimension sociale"

Présentée par UA-172983

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

vendredi 23 avril à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC

Vaticaniste, Marco Politi observe le pape François à travers la crise sanitaire et publie "François, la peste et la renaissance" qui vient d’être publié aux éditions Philippe Rey.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Quel rôle le pape François joue-t-il dans la crise sanitaire ? Selon lui, elle a souligné trois menaces : l’inéquité, le nouvel esclavagisme des plus fragiles et la ruine de la nature. Vaticaniste, Marco Politi observe le pape François. Il est l’auteur de "François, la peste et la renaissance" qui vient d’être publié aux éditions Philippe Rey. 

"Le moment pour chaque homme et femme de décider quel est le sens de sa vie"

"Il y a des images qui touchent la mémoire et l’imagination du monde", selon Marco Politi. Parmi elles, il y a celle du 27 mars 2020, au début de l’épidémie, où l’on voit le pape François célébrer une messe seul, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre. "Ce jour-là, le pape, dans la place vide a parlé à un monde désorienté et il n’a pas prêché pour dire qu’il y avait une punition de Dieu mais que c’était le moment pour chaque homme et femme de décider quel est le sens de sa vie, se souvient le vaticaniste. Il est devenu le porte parole des angoisses, des peurs et ça a frappé l’imagination des croyants."

Pour Marco Politi, "le pape parle toujours à tous les hommes". "Le pape pense que Dieu est le père de tous, c’est pour ça qu’il s’entend très bien avec les autres croyants. Les gens qui ont des valeurs humanistes le comprennent très bien", estime-t-il. "Il donne une direction, après ça dépend des hommes et des femmes qui sont croyants et non croyants. Le pape dit que s’il y a quelque chose de mal sur le trottoir de l’autre coté de la rue, ça nous touche."

Réformer le système économique pour plus de justice sociale

Selon le vaticaniste, "il y a déjà une guerre civile sous terraine à l’intérieur de l’Église", avec des forces conservatrices et traditionnalistes qui empêchent François de réformer. "À l’intérieur, le pape a beaucoup travaillé pour porter l’Église dans une situation de transparence, une bonne gestion de l’argent. À l’extérieur, le pape dit qu’après cette crise il faut avoir un autre système économique. Cela veut dire s’engager pour qu’il n’y ait plus d’égalité. On doit surmonter cette injustice qui existe et s’engager contre la ruine de la nature", poursuit-il. Marco Politi estime que pour le pape, "il n’y a pas une dimension spirituelle qui est coupée d’une dimension sociale"

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.