Météo

Présentée par PR-19879

S'abonner à l'émission

Le mot du jour

lundi 23 mars 2020 à 8h55

Durée émission : 3 min

Le mot du jour

​Aller se promener dehors, voilà qui n’est plus possible, mais on peut toujours ouvrir la fenêtre d’autant plus qu’aujourd’hui, il s’agit de la Journée internationale de la météorologie !

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

De quand date d’une part l’abréviation et d’autre part bien sûr le mot complet météorologie ?

S’agissant du mot complet, il est attesté en français depuis 1547, dans un ouvrage appelé Mirouer du temps et, en fait, il s’agit bien logiquement au XVIe siècle de l’étude des météores. Et c’est vrai qu’alors même qu’il s’agit d’un mot savant, le mot météorologie est si courant dans notre vocabulaire quotidien qu’on en oublie même de repérer sa formation parfaitement transparente. Mais attention, si nous définissons aujourd’hui les météores en tant qu’entrée dans l’atmosphère terrestre d’un corps solide, ce n’était pas le sens courant du XVIIe siècle. Ainsi, en 1680, sous Louis XIV, voici Richelet nous donnant la définition du météore : « Mixtes imparfaits qui s’engendrent dans l’air, tels que sont la grêle, les éclairs, le tonnerre, etc. »

Avec un exemple justement éclairant : « Les plus étonnants des météores sont le tonnerre, les éclairs et la foudre ». » C’est donc bien avec le sens moderne que le mot météorologie est entré en langue française. Assez tôt donc. Quant à l’abréviation météo, elle date de la Première Guerre mondiale, et elle nous vient des tranchées où, on le comprend, le temps qu’il allait faire était vital pour les soldats coincés dans la boue desdites tranchées. Heureusement, les auteurs de mots croisés sont toujours là pour nous faire sourire !

Eh bien, elle est un peu grivoise : « Météo : études des nues », au féminin bien sûr, nue n-u-e étant synonyme de nuage. Et voici maintenant la définition du météorologue : « Peut se planter en toutes saisons ». Enfin, je ne répéterai pas sur RCF la définition d’un linguiste : « Météo, [mets tes hauts], disent-ils, mot contraire de mets tes bas… Non décidemment les verbicrucistes et les linguistes sont grivois : ouvrons les fenêtres !

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h22

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.