Mgr Emmanuel Gobilliard: "L’Espérance se manifeste toujours dans les moments difficiles"

Présentée par UA-172735

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 22 avril à 8h10

Durée émission : 12 min

Mgr Emmanuel Gobilliard: "L’Espérance se manifeste toujours dans les moments difficiles"

© RCF

À l'occasion d'une journée de mobilisation sur toutes les antennes de RCF, le président du Conseil d’orientation de RCF et évêque auxiliaire de Lyon est l'invité de la Matinale.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Ce jeudi 22 avril, la mobilisation exceptionnelle de quatre semaines organisée par RCF se poursuit : les Jeudis du don. L’objectif est de récolter des fonds, indispensables au fonctionnement des antennes de la radio. Pour en parler, Mgr Emmanuel Gobilliard, président du Conseil d’orientation de RCF mais aussi évêque auxiliaire de Lyon est l’invité de la Matinale RCF.

La difficulté du confinement à pâques

De nombreux fidèles ont vécu Pâques une nouvelle fois confinés, sans pouvoir forcément se retrouver en famille. "Il y en a beaucoup qui l’ont mal vécu. On n’est pas encore dans les célébrations pascales avec tout ce que la liturgie peut déployer", regrette Mgr Gobilliard. "Néanmoins, on a pu mettre en place des façons de le vivre. L’Espérance se manifeste toujours dans les moments difficiles", assure-t-il. 

Plus d’un an après le premier confinement, les attentes des fidèles mais aussi des auditeurs sont toujours les mêmes, selon le président du Conseil d’orientation de RCF. "Les gens attendent d’être considérés, d’être écoutés. Souvent les gens trouvent un prétexte pour pousser des cris. À RCF comme ailleurs, on a besoin de manifester cette écoute particulière. Dans notre vie, il y a des hauts et des bas. Les auditeurs à RCF ont une attente profonde", affirme-t-il. 

Prendre le temps d'écouter dans l'ère du buzz

C’est pour cela qu’à RCF, l’attention est donnée à l’information positive et au temps long. "La manière chrétienne d’être journaliste c’est d'abord de ne pas donner la primauté au buzz. Bien sûr qu’on a besoin d’audience, néanmoins comme les auditeurs ont moins besoin de cette dimension extraordinaire, on a besoin d’aller au fond des choses, on a besoin de mettre en lumière la fragilité, tout ce qui n’est pas à la mode", explique Mgr Emmanuel Gobilliard. Selon lui, à l’ère des fausses informations, la question de la vérité est essentielle et "parfois elle prend son temps". "La vérité qui s'impose trop vite est souvent une fausse vérité", lâche-t-il.

Les jeudis du don sont une occasion de rappeler aux auditeurs que tout se paye, notamment la qualité, réaffirme l'évêque auxiliaire de Lyon. "Est-ce que je fais le choix d’un média libre, qui va à l’écoute des personnes, qui accueille le message de l’Evangile ? Dans ce cas là, il faut que je refuse la publicité. Je dois choisir la qualité et pour cela il faut que je m’engage", poursuit Mgr Gobilliard. Grâce aux dons, il est possible d’aller à la recherche de cette diversité dans l'Église, de cette fragilité. "Tout ce qui fait l’ADN de RCF est lié aux auditeurs", conclut-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.