Mgr Pedro Barreto: un défenseur de l'environnement au Pérou bientôt cardinal

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mercredi 23 mai à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Jean-Marie HEIDINGER CIRIC

​Le 29 juin prochain, le pape François tiendra un consistoire au cours duquel il va créer 14 nouveaux cardinaux.

Parmi eux, Mgr Pedro Barreto, l’archevêque de Huancayo, au Pérou se bat depuis des années pour la défense de l’environnement. Jésuite, comme le pape, il s’est engagé dans la défense des habitants de la Orroya, une ville minière parmi les plus polluées du monde. En 2005, après une grève des mineurs qui a provoqué de vifs affrontements avec les forces de l’ordre, il lance une grande table ronde de l’environnement avec les institutions de la région. RCF avait eu l’occasion de le rencontrer à Huancayo.

"Je suis né dans le centre de Lima où il n’y a aucun nature, aucune végétation. Tout ce que j’ai vu quand j’étais petit, avant l’âge de 15 ans où je suis entré au noviciat des jésuites, ce sont quatre ou cinq arbres flétris le long de la route. C’est un vrai manque initial. En 2001, quand je suis nommé évêque, je suis envoyé dans le diocèse de Jaén, dans le Nord-Est du Pérou, où il y a beaucoup de végétation. Pour moi, c’est une vraie rencontre avec la nature après en avoir tant manqué.

Après deux ans et demi sur place, Jean-Paul II me nomme archevêque de Huancayo. J’ai été très vite alerté sur les problèmes environnementaux qui touchaient la région dont je devenais l’évêque. C’est le Christ, la population, la nature, tout cela m’a obligé à agir de manière urgente. A un moment, la société américaine a fait pression sur les travailleurs en coupant la route centrale. Les gens étaient obligés de marcher huit, dix heures. Deux personnes sont mortes.

Cela faisait deux mois et demi que j’étais là comme évêque, et je sentais avec force qu’il fallait que j’agisse. Nous n’avons pas gagné, car nous n’avons pas solutionné le problème, mais nous avons réussi à faire corps comme Eglise. C’est là que j’ai eu l’idée de créer une table ronde avec tous les acteurs pour voir comment on pouvait solutionner ce problème très grave".

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h40 et 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!