Modérer

Présentée par UA-153653

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

dimanche 20 décembre 2020 à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

Alors qu’approchent les fêtes, des rencontres familiales et amicales, un peu d’évasion peut-être, l’inquiétude pourtant, une lassitude nous habitent...

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Modérer

 

Alors qu’approchent les fêtes, des rencontres familiales et amicales, un peu d’évasion peut-être, l’inquiétude pourtant, une lassitude nous habitent. Et si l’épidémie repartait plus encore car, lui, ne connaît ni le jour ni la nuit et jamais ne se repose.

Nos sociétés, et en ces temps plus encore, sont dans l’injonction. Pas de masque, pas d’attestation et hop 135 euros d’amende. En contrepoint de nos libertés, nous ne savons guère faire autre chose que de poser des règles, des interdits.
Et c’est de fait indispensable.

Mais la pandémie pourrait nous aider à creuser aussi une autre voie. Celle de ces dames haut perchées que paraissent être les vertus. Car enfin de compte elles sont de vraies compagnes de voyages dans ces temps d’incertitudes, d’inquiétudes, de doutes.

Le propre des vertus, c’est d’affronter et d’accompagner notre fragilité, notre vulnérabilité d’êtres menacés.

La vertu c’est comme un pli de l’être qui permet de distinguer par soi-même ce qui est juste, et de l’accomplir. Toute la longue tradition philosophique depuis Aristote s’en est fait la messagère et l’institutrice.

Alors aujourd’hui pour ces temps non ordinaires où se mêlent le désir de se retrouver, de s’étreindre et la crainte de laisser circuler plus encore la covid, la vertu de tempérance nous serait bien utile. Elle est cet art de supporter nos ambiguïtés, nos mélanges, d’y consentir et en même temps de pouvoir infléchir nos vies vers le meilleur. Un bien sensible, palpable, charnel.

La tempérance est cette vertu active, cardinale, qui nous dispose à modérer pour se frayer un chemin possible et sensible.

User avec mesure, vivre avec mesure.

Retrouver ceux que nous aimons, quand nous avons cette chance de pouvoir les retrouver Le faire pleinement, c’est-à-dire avec pondération, tempérance, afin que ces heureuses retrouvailles ne menacent personne dans sa santé, son intégrité.

La tempérance, comme ses autres sœurs, la prudence, la justice, la force, est un art de l’existence.

La question n’est pas où est la police, mais que convient-il profondément de vivre pour être vrai et solidaire ? La modestie serait l’autre nom de la tempérance.

Ne pas fanfaronner, se croire roi du monde ou les plus forts. Non juste vouloir chérir, aimer, protéger. Alors la tempérance vient-elle embellir la vie, offrant de goûter la vie, la présence des êtres chers, sans menace.

Belle faculté pour ces temps difficiles. La vertu, cette intelligence pratique alliée au courage d’accomplir ce qui est convient. Beau cadeau de fête offert à tous, spécialement aux plus fragiles de ceux que nous aimons.
 
 
Véronique Margron op.
 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 7h55

Tous les dimanches dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop