"Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel" (Jn 6, 41-51)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 12 août à 5h45

Durée émission : 5 min

"Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel" (Jn 6, 41-51)

© benny jackson unsplash

"Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel"

Méditation de l'évangile (Jn 6, 41-51) par le père Nicolas de Boccard

Chant final: "Pain pour l'homme" par Brigitte Artaud, Jean-Paul Artaud, Samuel Brouillet, Collectif d'artistes du MEJ

00:00

00:00

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
    les Juifs récriminaient contre Jésus 
parce qu’il avait déclaré : 
« Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel. » 
    Ils disaient : 
« Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? 
Nous connaissons bien son père et sa mère. 
Alors comment peut-il dire maintenant : 
‘Je suis descendu du ciel’ ? » 
    Jésus reprit la parole : 
« Ne récriminez pas entre vous. 
    Personne ne peut venir à moi, 
si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, 
et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 
    Il est écrit dans les prophètes : 
Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. 
Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement 
vient à moi. 
    Certes, personne n’a jamais vu le Père, 
sinon celui qui vient de Dieu : 
celui-là seul a vu le Père. 
    Amen, amen, je vous le dis : 
il a la vie éternelle, celui qui croit. 
    Moi, je suis le pain de la vie. 
    Au désert, vos pères ont mangé la manne, 
et ils sont morts ; 
    mais le pain qui descend du ciel est tel 
que celui qui en mange ne mourra pas.
    Moi, je suis le pain vivant, 
qui est descendu du ciel : 
si quelqu’un mange de ce pain, 
il vivra éternellement. 
Le pain que je donnerai, c’est ma chair, 
donnée pour la vie du monde. 
 

Méditation Père Nicolas de Boccard

Après le miracle de la multiplication des pains, Jésus donne un enseignement magistral sur le pain de la vie. Il affirme qu’il est lui-même le pain et qu’Il descend du ciel – laissant ses interlocuteurs dans la stupéfaction :
-    Comment un homme peut-il dire qu’il est une nourriture, du pain ?
-    Comment affirme-t-il qu’il est descendu du ciel, nous connaissons sa famille, Joseph son père et Marie sa mère ?
Mais devant les interrogations qu’Il suscite, Jésus ne répond pas directement, il continue son enseignement :
-    « Personne ne peut venir à moi si mon Père qui m’a envoyé ne l’attire,
-    et moi, je le ressusciterai au dernier jour ».
Jésus se dévoile, Il se présente comme l’instrument du Père pour rétablir l’unité avec Dieu. Il est aussi le moyen du salut en nous délivrant des affres de la mort.
Combien ces paroles ont dû sembler énigmatiques pour ceux qui les entendirent. Puis Jésus revient au début de son discours, Il fait l’unité entre toutes ses affirmations et relie le pain et la vie éternelle : « si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair donnée pour la vie du monde ».
Jésus est le pain, la vraie nourriture, qui nous ouvre à la vie éternelle. Il est l’envoyé du Père qui s’est fait nourriture en donnant sa vie par amour pour nous.

En partageant en ce jour l’eucharistie dominicale, laissons ces paroles de Jésus résonner en nous. L’eucharistie n’est pas qu’un signe, un symbole. Elle est le pain de Dieu – le moyen que Dieu a choisi pour actualiser en nous le mystère du Christ. L’eucharistie est le « mémorial » de l’Incarnation et de la Rédemption. Avec elle tout commence, tout renait, tout recommence…

C’est le pain de la route dont nous avons besoin, notre pain quotidien.

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.