"Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde" (Jn 12, 44-50)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mercredi 6 mai à 5h45

Durée émission : 5 min

"Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde" (Jn 12, 44-50)

© michal-bielejewski-UNSPLASH

"Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde"

Méditation de l'évangile (Jn 12, 44 à 50) par le père Bernard Devert

Chant final: "Christ est la lumière" par Sarah et Matt Marvane

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus s’écria :
« Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit,
mais en Celui qui m’a envoyé ;
et celui qui me voit voit Celui qui m’a envoyé.
Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde
pour que celui qui croit en moi
ne demeure pas dans les ténèbres.
Si quelqu’un entend mes paroles et n’y reste pas fidèle,
moi, je ne le juge pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver.
Celui qui me rejette et n’accueille pas mes paroles
aura, pour le juger, la parole que j’ai prononcée :
c’est elle qui le jugera au dernier jour.
Car ce n’est pas de ma propre initiative que j’ai parlé :
le Père lui-même, qui m’a envoyé,
m’a donné son commandement
sur ce que je dois dire et déclarer ;
et je sais que son commandement est vie éternelle.
Donc, ce que je déclare,
je le déclare comme le Père me l’a dit. »
 
Source : AELF

Méditation Père Bernard Devert    

« Je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver ».
Cette Parole se situe juste avant le lavement des pieds, ce moment où le Seigneur se met à genoux devant ses disciples. Voici, l’attitude qui sauve.
Or, soudain, tout s’obscurcit.
Surprise, mais ce ne saurait être la place du Maître, et c’est aussi une inquiétude pour ceux appelés à se mettre à sa suite. Suivre, serait-ce devenir des serviteurs !
L’Eglise n’est lumière que si elle est au service des hommes, d’où un choix toujours à renouveler : Mammon ou bien répondre à l’appel du Christ.
Le Covid 19, cet ennemi brutal nous a confinés, mais ce temps qui a arrêté notre course folle nous conduit à une réflexion pour se mettre au clair avec nos engagements, voire à renoncer à ceux qui n’en étaient pas.
Les masques tombent.
Les gestes barrières se sont imposés. Ne faudrait-il pas les retenir pour se mettre à distance du vieil homme qui sommeille en nous.
La soif d’une liberté s’est réveillée, non seulement pour soi-même, l’entre soi ne viendrait-il pas à mourir pour faire place à l’autre soi.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF