Moria

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

dimanche 27 septembre à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

Véronique Margron nous partage cette semaine une lettre de Maurice Joyeux aux jeunes d'Europe, mais qui nous concerne tous...

Moria

Beaucoup parmi vous, sans doute, suivent la vie et l’action de Maurice Joyeux, père jésuite, qui s’est immergé en Grèce depuis plus de dix ans, suite d’un très long engagement en faveur des réfugiés. Il est pleinement mobilisé pour aider les réfugiés en errance sur l’île de Lesbos depuis l’incendie de leur camp, le 9 septembre dernier. Camp insalubre de 12 000 personnes. Il avait participé à créer deux écoles, de plus de 2000 élèves, aujourd’hui entièrement réduites en cendres, non par l’incendie lui-même mais sans doute par des militants d’extrême droite venus d’un peu partout en Europe pour attiser le nationalisme des habitants de l’île. L’état d’urgence a été décrété sur l’île, et la situation sanitaire – y compris avec la covid-19, est telle que la priorité est aux besoins de première nécessité, en nourriture et en eau.

Permettez-moi ce matin de vous citer quelques lignes d’une lettre que Maurice Joyeux vient d’ adresser aux jeunes d’Europe. Elle nous concerne chacun.

« Cher ami d’Europe,

Je t’écris car je pense à toi qui, peut-être, n’a encore jamais rencontré tel ou telle de ces personnes que l’on appelle « réfugiés ».
N’ayons pas peur des réfugiés, respectons-les, considérons-les avant tout comme des hommes et des femmes de dignité et de courage.
Tous, ils ont fui après maintes hésitations et selon maintes stratégies leur pays en guerre ou soumis à l’oppression de corrupteurs et manipulateurs en tout genre.
Ils ont dit NON à des spirales de violences ou de corruptions. Ils ont choisi la liberté et la dignité et, cela, au prix de bien des renoncements.
Ils exercent leur droit à fuir et résister, ils n’enfreignent aucune loi sinon celle que certains voudraient leur imposer pour leur seul profit : loi de formes diverses d’esclavage, loi de leur enrôlement – ou celui de leur fils ou fille – dans des groupes armés, loi des chaînes de
prostitutions où tant de femmes se trouvent réduites à l’état animal, loi du silence et de la soumission.
Ils ont dans leur main bien des compétences trop longtemps enfouies ou empêchées par les violences qu’ils subirent ou subissent encore. Ils ont surtout au cœur le désir bien ancré de vivre et travailler, de servir et réussir comme toi et moi.
Ce sont de grands vivants. Elles et ils ont appris à se réjouir de peu, ont fait provision de courage, ont le goût des choses vraies, nous rappellent notre commune condition de voyageurs.
J’ai rencontré parmi eux de véritables héros qui savent pourtant rester humbles.
Ils ont les pieds sur terre et témoignent de beaucoup d’inventivité.
Croyant ou pas, tu sais combien Athènes, Jérusalem et Rome sont sources de notre civilisation : civilisation du penser et du vouloir, de la démocratie et du désir, de la dignité et  de la liberté.
Ces sources, reconnaissons-le, ont souvent été polluées de nos ambitions ou asséchées de nos abandons, oublis ou indifférences.
Aidons-nous à ne pas répéter lâchetés et traitrises »

Véronique Margron op.

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 7h55

Tous les dimanches dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop