Musique: de la banlieue parisienne à la Nouvelle-Orléans

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Bonne Info

vendredi 13 avril à 7h06

Durée émission : 3 min

Musique: de la banlieue parisienne à la Nouvelle-Orléans

Du 22 avril au 2 mai prochains, une trentaine de jeunes de la banlieue parisienne vont se perfectionner au style "Brass Band" de la Nouvelle-Orléans.

La musique dit-on, adoucit les mœurs. Et elle peut être aussi l’occasion de belles rencontres. Démonstration avec une trentaine de jeunes de la banlieue parisienne qui vont bientôt partir à la Nouvelle-Orléans, sur les terres du blues et de la musique afro-américaine.

Ce groupe de jeunes va plus précisément s'initier aux Brass Band, ces fanfares typiques de la Nouvelle-Orléans. Des fanfares qui sur place, et depuis des années, accompagnent aussi bien les fêtes, les mariages, mais aussi les enterrements. Les jeunes en question viennent tous de la Courneuve et d'Aulnay-sous-Bois, afin de se perfectionner sur le plan musical.

A l’origine de ce voyage, la fabrique orchestrale junior. L’une des actions menées par "Villes des Musiques du Monde", une association née il y a 20 ans à Aubervilliers et qui veut développer le lien social à travers la musique. Car la pratique d’instruments, si c’est un plaisir, c’est aussi une école d’exigence, comme l'explique Eric Schirmareur, l'organisateur de cette initiative.

Cerise sur le gâteau musical, les jeunes français participeront au prestigieux Jazz Fest, qui a vu la participation de Neil Young, ou encore Tonny Bennet. Départ le 22 avril pour un retour en fanfare le 2 mai prochain !
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 07h06 et 07h52

Chaque jour, une info positive avec Vincent Belotti!  

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.