"Notre dame" de Valérie Donzelli : une comédie rafraîchissante et légère

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 18 décembre 2019 à 8h52

Durée émission : 3 min

"Notre dame" de Valérie Donzelli : une comédie rafraîchissante et légère

A Paris, ville agressive et anxiogène, une architecte mère de deux enfants remporte sur un malentendu un contrat pour réhabiliter le parvis de Notre-Dame

La réalisatrice retrouve ici avec bonheur la veine autobiographique de ses premiers films et notamment de son grand succès « La Guerre est déclarée », qui a fait le tour du monde. Puisqu’il est sorti dans plus de 20 pays et qu’il a remporté de nombreux prix en festivals, dont même une mention du jury catholique SIGNIS de Hong-Kong en 2012 !

Le film a été tourné avant l’incendie et n’a donc aucun lien avec le drame. C’est donc l’occasion de revoir la cathédrale intacte, surtout qu’il y a une scène tournée à l’intérieur ; ce qui est très rare parait-il ! La réalisatrice dit être la seule à l’avoir fait, en tous cas depuis très longtemps, et n’avoir eu aucun mal d’ailleurs à obtenir les autorisations !

Mais si vous regardez bien l’affiche du film, vous verrez que « Notre dame » s’écrit avec un petit « d » minuscule. Et que c’est donc de Maud - sur l’affiche aussi- dont il va être question, une jeune femme un peu débordée par la vie !

Maud est donc architecte, elle à 40 ans, deux enfants ados et elle doit réaménager le parvis de la cathédrale.  Maud c’est la quarantenaire type, à la fameuse charge mentale si lourde, écartelée entre ses différentes vies -professionnelle, amoureuse, maternelle-, tiraillée entre son patron qui la harcèle, son ex-mari qui s’incruste, un amour de jeunesse qu’elle retrouve, et des enfants plus adultes qu’elle ne le croit !

Mais ce qui fait le charme fou du film va bien au-delà de cette simple chronique urbaine. Le cinéma de Valérie Donzelli a une vraie personnalité, c’est un mélange de genres, qui va du burlesque à la comédie musicale en passant par le cinéma muet, avec un rythme et une énergie incroyables, dans lesquels elle se fait plaisir, et nous avec ! On peut même retrouver quelques références cinématographiques, comme une scène de vélo qui s’envole dans le ciel, évidemment inspirée d’« E.T. l’Extra-terrestre ».

Elle met en tous cas dans ses films, ce qu’elle est et tout ce qu’elle aime : de la fantaisie, de la magie, un peu d’impertinence et beaucoup d’humour. Les dialogues sont percutants, très drôles, tout particulièrement quand elle se moque des politiques, des journalistes ou du monde de l’art contemporain ... Le tout avec une forme de pudeur et de poésie !

Et puis ce qui est nouveau pour elle, c’est de faire de Paris un personnage à part entière de son film. Elle en dresse le tableau d’une ville anxiogène et agressive, mais toujours à travers le rire et des gags loufoques.

Alors si vous avez envie de passer un bon moment, et de revoir la flèche de Notre-Dame, courrez voir le film !
 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr