Old'up: donner du sens à la vieillesse

Présentée par PR-21222

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

mardi 26 mai à 7h55

Durée émission : 3 min

Old'up: donner du sens à la vieillesse

Si l'on dénombre les décès dans les Ehpads, on parle peu de l'accompagnement des personnes âgées, pourtant "ce n'est pas un drame de mourir, reste à savoir comment" !

Permettez-moi d’enfoncer le clou de mardi dernier à propos de la citoyenneté des personnes aînées. L’association Old’Up, "plus si jeunes mais pas si vieux", qui œuvre "pour donner du sens et de l’utilité à l’allongement de la vie" a mené une enquête sur plus de 5.000 personnes âgées de plus de 70 ans. Il en ressort que leur demande est avant tout d’être accompagnées, soulagées, et non tant "sauvées".

Depuis plus de deux mois on nous livre le nombre de décès dans les Ehpad. Mais que dit-on de leur accompagnement, de leur dernière visite, rien. Comment ne pas entendre dans sa force cette parole de Françoise Fuchs, cofondatrice d'Old’Up, 88 ans, "ce n’est pas un drame de mourir, reste à savoir comment". Une parole qui me transperce en pensant à une de mes sœurs, emportée par le Covid-19 dans son Ehpad, que j’ai pu visiter deux jours avant sa mort ; mais je tremble à la pensée, pourtant réaliste, que c’est seule qu’elle aura vécu ses dernières heures.

Dans son étude, Old’Up montre que le point commun des personnes interrogées est le sentiment de ne pas avoir été prises en compte. À l’heure de tous les discours sur la bientraitance et le droit des patients, qui accepterait de se retrouver seulement objet de soin ? Faut-il rappeler l’impératif catégorique d’Emmanuel Kant, énoncé en 1785: "Agis uniquement d’après la maxime qui fait que tu peux aussi vouloir que cette maxime devienne une loi universelle." Ou encore : "Agis de façon telle que tu traites l’humanité, aussi bien dans ta personne que dans toute autre, toujours en même temps comme fin, et jamais simplement comme moyen."

L’humanité en la personne des aînés, c’est aussi là le sens de l’appel international pour "réhumaniser nos sociétés" contre une "santé sélective" lancé par la communauté de Sant’Egidio. Alors vraiment, une bonne fois, que les vieux – ce beau et noble mot – ne soient ni infantilisés ni instrumentalisés. Eux qui sont si souvent un ciment de nos sociétés.

 

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 7h55

Tous les dimanches dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop