Origine et commencements

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

mardi 8 octobre à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

Revenir aux origines, c'est revenir au mystère, à la promesse de la vie. C'est aussi revenir aux origines du don

00:00

00:00


« L’accès aux origines pour les enfants nés d’une PMA ». Ainsi titraient les médias mercredi 2 octobre, après le vote en 1re lecture de l’article 3 du projet de loi de bioéthique, relatif à la levée de l’anonymat du don à la majorité de l’enfant. Ceci afin qu’il ait accès à des « données non-identifiantes », telles les motivations du donneur, sa situation professionnelle, ses caractéristiques physiques. Et le cas échéant, son identité.

Mais qu’est-ce que les origines ?

La lecture biblique, pourtant assez décalée par rapport à un tel sujet, nous éclaire. En effet, les récits de création du livre de la Genèse racontent en creux la distinction entre les origines et les commencements. Aux origines, un geste de Dieu qui fit sortir le monde du chaos, qui fit l’humain de son souffle et de la terre. Aux origines alors, une alliance pour toujours entre Dieu et l’humain. Surviennent alors les commencements, quand homme et femme posent leur liberté et construisent une histoire. Histoire de violence, de mensonge, de guerre mais aussi de paix, de don, de beauté, d’art d’aimer.

Serai-je en train de m’égarer loin du sujet ?

Pas sûr.
Chacun d’entre nous a besoin de remonter de commencement en commencement : celui de sa naissance, des traits qui sont les siens, de sa parenté, du monde où il est né.
Se projeter dans l’existence, sortir de soi, demande de pouvoir nommer ce qui est d’avant nous. Le mieux et le plus possible. Commencements.

Mais l’origine, elle, est un mystère : Le geste d’un amour, une rencontre ; sans pourquoi. L’origine est une promesse de vie. La promesse que notre vie est accompagnée, comme l’alliance de Dieu habite l’histoire, y compris dans ses pages sombres ou tumultueuses. L’origine n’est pas dans le passé, elle est de tous nos temps. Quand les commencements furent déjà bien douloureux - car des drames n’attendent malheureusement pas le nombre des années - la promesse pourtant demeure : de la vie est possible, aujourd’hui, car elle a été donnée. D’où que je vienne, je peux choisir – malgré tout- de vivre, de donner, d’aimer et de transmettre. Là est mon origine.
 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 7h55

Tous les mardis dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop