Ostensible faux débat

S'abonner à l'émission

L'édito du P. Matthieu Rougé

jeudi 1 février à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito du P. Matthieu Rougé

Les "signes religieux ostensibles" sont depuis une semaine proscrits à l'Assemblée nationale. Pour le Père Matthieu Rougé, c'est surtout l'inutilité de cette mesure qui est ostensible.

Depuis une semaine, une « instruction générale » proscrit le port de « signes religieux ostensibles » à l’Assemblée Nationale. Son Président, voulant lutter contre les excentricités vestimentaires et rhétoriques des députés de « la France insoumise », en a profité pour tenter d’interdire le port de tout signe religieux par les députés. Il lui a finalement fallu en rabattre de ses ardeurs laïcardes et se contenter de la formulation de la loi de 2004 sur les « signes religieux ostensibles » à l’école.

Ce qui est ostensible en tout cas, c’est l’inutilité de cette mesure et de ce débat. Les parlementaires n’ont-ils rien de plus urgent à faire, compte tenu des questions économiques, sociales, européennes et internationales, actuelles, que de s’adonner aux facilités de l’anticléricalisme primaire et de pinailler sur la taille de bijoux en forme de croix ou d’étoile de David ? Croit-on que l’on fera progresser la paix véritable de nos quartiers difficiles par ce genre de mesures superficielles et idéologiques ?

« Si, pour répondre à la tenue jugée inadaptée d’un député, a commenté fort justement le Secrétaire Général de la Conférence des évêques, il faut décréter des mesures qui touchent la possibilité pour les élus d’exprimer des convictions, c’est exagéré […]. Les députés représentent le peuple et le peuple n’est pas laïque ». Cette dernière formule est décisive et doit être constamment rappelée : L’Etat est laïque mais la société ne peut pas l’être car elle réunit des hommes et des femmes, d’une manière ou d’une autre, en quête de sens et d’absolu.

Notre société manque de sérénité et de discernement sur les questions religieuses parce qu’elle s’est construite, depuis des décennies, sur l’illusion que la dimension spirituelle de l’existence serait superficielle. Les vrais problèmes religieux que nous connaissons aujourd’hui exigent plus de sérieux et de profondeur. Le dernier livre de Rémi Brague, intitulé Sur la religion, peut être utile aux princes qui nous gouvernent. Le slogan qui orne sa jaquette est excellent : « Approchez ! Elle ne vous mordra pas… »

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 07h55

Théologien et essayiste, le Père Matthieu Rougé est spécialiste de théologie politique. Il a été l'aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012. Il nous donne son regard sur l'actualité chaque jeudi dans La Matinale RCF.