​Pair aidant, au bénéfice de tous

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique de l'OCH

lundi 28 janvier à 6h55

Durée émission : 3 min

La chronique de l'OCH

Philippe de Lachapelle vous propose son éditorial.

00:00

00:00

On n’en prend souvent pas assez la mesure : traverser une maladie, porter un handicap, tout cela fait acquérir une expérience, qui peut être bien utile.
 
"Quand elles sont découragées, qu’elles ont l’impression que personne ne pourra les aider, je leur parle de ma propre expérience. Elles se disent alors qu’elles pourront y arriver aussi". Nadine qui parle ainsi a vécu dix ans dans la rue. Et ces personnes découragées auxquelles elle s’adresse sont des femmes qui vivent actuellement dans la rue. Elle écoute leur souffrance, leur désespoir parfois, qu’elle comprend bien, elle qui est passé par là. Elle leur partage aussi les chemins par lesquels elle en est sortie peu à peu, les personnes sur qui elle a pu s’appuyer, et cela leur fait du bien. "Je vois les gens revivre, qui pensaient ne pas pouvoir s’en sortir" -dit-elle. Nadine est pair-aidant.

Un concept qui considère que les personnes qui ont vécu et surmonté un problème peuvent apporter une expertise spécifique pour soutenir leurs pairs dans leur rétablissement. Ce concept se développe dans divers champs, tels que la précarité, comme c’est le cas de Nadine, mais aussi la maladie psychique, ou encore le handicap, ou autres épreuves. "Notre légitimité ne vient pas d’un diplôme, mais d’une expérience" précise Nadine, qui constate que cela est utile aussi aux professionnels avec qui elle collabore.

Les professionels commencent à s’appuyer sur eux. "A partir de son expérience de la maladie et de son propre processus de rétablissement, le pair-aidant aide la personne accompagnée à surmonter les obstacles…" explique le docteur Le Cardinal, médecin psychiatre, qui travaille beaucoup avec des pair aidants. Il explique que ces derniers, salariés ou bénévoles, sont encadrés et supervisés par des professionnels, pour que leur intervention spécifique soit bien insérée dans l’ensemble du dispositif d’accompagnement. Le pair-aidant invite à une approche plus ouverte que la seule relation soignant-soigné, accompagnant-accompagné. Il bouscule les pratiques.
 
Le bénéfice est flagrant, comme en témoigne Nathalie personne malade psychique devenue pair-aidante : "Je me croyais condamnée à vivre dans la folie une existence vide de sens… Aujourd’hui, je me réalise dans un travail pour lequel j’ai de la fierté, j’ai enfin retrouvé mon chemin". Venu des Etats Unis, ce concept de pair-aidant de plus en plus reconnu se développe en France, et c’est une bonne nouvelle pour que la personne fragile, de "patient" devienne acteur de sa vie à ses propres yeux comme aux yeux de ceux qui l’accompagnent.

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 6h55 et 12h48

L'OCH, ou Office chrétien des personnes handicapées, est une association au service des personnes malades ou handicapées, de leurs familles et de leur entourage.

Le présentateur

Philippe de Lachapelle

Philippe de Lachapelle, directeur de l'Offiche chrétien des Handicapés (OCH)