Panama Papers: le bilan, trois ans après le scandale

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mardi 29 janvier à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© RODRIGO ARANGUA AFP

Retour sur l’un des plus grands scandales fiscaux : les Panama Papers. Cette affaire sortie il y a trois ans avait levé le voile opaque sur le monde de la finance offshore.

Pourquoi on considère à ce point le Panama comme une plaque tournante de l’évasion fiscale ?

"Les Panama Papers ont mis le Panama au centre de l’actualité mondiale sur l’évasion fiscale. C’est intéressant de noter que si les Panama Papers ont pris racine au Panama, puisque c’était une fuite importante d’un cabinet d’avocats basé au Panama, c’était un scandale qui concernait la planète entière avec un nombre conséquent de paradis fiscaux, et pas seulement le Panama. Pour autant, le Panama est un paradis fiscal. Il recoupe beaucoup de particularités d’un paradis fiscal, notamment une grande opacité. Ce qui fait qu’il est très facile de créer des sociétés écran au Panama, mais aussi un impôt très bas pour les investisseurs étrangers, et jusqu’à peu de temps très peu de coopération avec les pays étrangers. Le Panama est aussi célèbre pour les pavillons de complaisance nombreux qu’il concède" explique Lison Rubbhinder, chargée de plaidoyer et financement du développement au CCFD Terre Solidaire
 

Aujourd’hui ce pays d’Amérique centrale tente de se défaire de cette image de paradis fiscal. Qu’est ce qu’il en est aujourd’hui ?

"Cela a été un vrai travail suite aux Panama Papers. L’une des avancées que l’on peut nommer, c’est l’échange d’informations entre Etats. Aujourd’hui, on n’est pas en mesure de dire que cela va considérablement changer la donne. Le Panama fait des échanges d’informations à la demande. Des pays en sont exclus, notamment les pays en développement" conclut-elle.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!