Pédophilie dans l'Eglise: plusieurs personnalités demandent la création d'une commission d'enquête parlementaire

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mardi 2 octobre 2018 à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© FABRICE COFFRINI AFP

​Une commission d’enquête parlementaire peut-elle faire la lumière sur les abus sexuels dans l’Eglise ?

Une commission d'enquête sur les crimes pédophiles dans l'Eglise

Un appel en ce sens a en tout cas été lancé par la revue Témoignage Chrétien. La revue des chrétiens de gauche s’appuie sur 13 personnalités pour demander la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la pédophilie dans l’Eglise. Parmi elles, Jean-Pierre Mignard, avocat, proche de François Hollande, la sénatrice socialiste Laurence Rossignol, mais aussi l’ancienne ministre Roselyne Bachelot et François Devaux l’un des fondateurs de l’association La Parole Libérée.

Les auteurs de la pétition réclament des comptes à l'Église sur ces crimes et leur dissimulation qui constituent une atteinte grave à l’ordre public. Ils exigent notamment la communication des archives diocésaines. Pour eux, le retour de la crédibilité de l’Eglise est à ce prix. Dans les faits ce n’est pas si simple. La création d’une  enquête parlementaire se heurte à plusieurs obstacles et la marge de manoeuvre des parlementaires est étroite. C’est ce que rappelle le constitutionnaliste Dominique Chagnollaud au micro de Pauline de Torsiac.
 

Une aide extérieure pour l'Eglise

Mais au-delà des obstacles juridiques c’est aussi la question de l’indépendance de cette commission parlementaire qui est en jeu. Pour Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe de La Croix, l’Eglise a besoin d’aide extérieure pour faire la vérité sur elle-même. Elle doute toutefois que ce travail puisse être effectuée par des parlementaires.

Pour Isabelle de Gaulmyn il faut s'inspirer de l’affaire Touvier, dans laquelle le cardinal Decourtray avait demandé à l’historien René Rémond de composer une commission en lui garantissant l’ouverture des archives sur le sujet. La Conférence des évêques de France a par ailleurs réagi lundi à cet appel à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la pédophilie.
 

Evangéliser sans éluder les scandales

Pour son porte-parole, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, si une telle commission devait être créée, elle devrait concerner l’ensemble des institutions en contact avec les jeunes. Dans ce contexte de crise lié aux abus sexuels dans l’Eglise, les 3.500 jeunes participants du Congrès Mission qui s'est tenu le week-end dernier à Paris ont lancé un appel à faire de la France une terre de mission.

Un appel à évangéliser sans éluder les scandales dont l'Église est entachée. "Comment évangéliser alors que l’Église est entachée par son péché ?" C’était justement l’une préoccupations des participants lors de ce congrès, comme le précise Arnaud Bouthéon l’un des cofondateurs du Congrès mission.

Evangéliser cela passe donc par de la lucidité, un devoir de vérité sur les scandales d’abus sexuels dans l’Eglise mais aussi par le soutien des nombreux prêtres qui n’ont rien à se reprocher. Les participants du Congrès Mission ont tenu à le rappeler dans le cadre de cette quatrième édition.

 

Les dernières émissions