"Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ?..." (Lc 12, 49-53)

Présentée par UA-140220

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 22 octobre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ?..."  (Lc 12, 49-53)

© michal-galezewski-UNSPLASH

"Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division"

Méditation de l'évangile (Lc 12, 49-53) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

Chnat final: "Père, unis nous tous" par Sandrine Kholmann

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Je suis venu apporter un feu sur la terre,
et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
    Je dois recevoir un baptême,
et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !
    Pensez-vous que je sois venu
mettre la paix sur la terre ?
Non, je vous le dis,
mais bien plutôt la division.
    Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées :
trois contre deux et deux contre trois ;
    ils se diviseront :
le père contre le fils
et le fils contre le père,
la mère contre la fille
et la fille contre la mère,
la belle-mère contre la belle-fille
et la belle-fille contre la belle-mère. »
 
Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

 Il disait « là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » et c’est vrai. Il aurait pu dire, car c’est aussi vrai, quand trois seront réunis en mon nom, deux seront d’une confession et un d’une autre. Et c’est aujourd’hui encore vrai.
Car- allez savoir pourquoi ? -  on ne peut se dire simplement chrétien sans devoir ajouter catholique, protestant, orthodoxe… ce qui signifie parfois trois contre deux et deux contre trois.
Division ? Sans doute et nous devons en connaître l’histoire et ne pas cacher les différences même si souvent aujourd’hui elles sont plus douloureuses encore au sein d’une même confession voire d’une même communauté. Tout simplement parce que nous sommes humains.
Et alors ? N’est-ce pas ce que le Christ a voulu être ? Un fils de l’humain ? N’est-ce pas ainsi qu’il parle de lui-même ?
Alors voilà l’évangile : quand deux, trois, cent, des milliers sont réunis porteurs leurs divergences en son nom, il est au milieu d’eux mais nous ne savons pas où, nous ne savons pas dans quel camp, dans quelle Église.     
Donne-nous, Seigneur, la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle. Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi, afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.  Amen
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF