Plus de femmes ingénieurs avec les Sudriettes

Présentée par

S'abonner à l'émission

La bonne idée

vendredi 8 mars à 7h52

Durée émission : 3 min

Plus de femmes ingénieurs avec les Sudriettes

Renforcer la présence des filles dans la filière ingénieurs, c'est l'objectif des Sudriettes, une jeune association lyonnaise.

Ce 8 mars, faut-il encore le rappeler, c’est la journée internationale des droits des femmes. L’occasion de reparler d’inégalité salariale, d’accès aux postes de responsabilité ou de partage des tâches ménagères. Mais il y a aussi un secteur où l’on pourrait faire mieux et c’est au niveau des études.

Elles s’appellent les Sudriettes. Mais rien à voir avec une charcuterie locale. Les sudriettes, ce sont ces jeunes étudiantes de SUDRA, une école d’ingénieurs généralistes. Et leur combat, c’est justement de renforcer la présence féminine dans cette filière. Car paradoxe, si les filles sont plus nombreuses à réussir au bac, notamment S, elles ne sont que 25 à 30% à intégrer les filières scientifiques et techniques. Et encore trop peu dans l’ingénierie.

En décembre 2017, suivant l’exemple de l’école parisienne, les deux étudiantes lancent donc leur association. Leurs moyens d’actions : présenter le métier d’ingénieur sur les réseaux sociaux, mais intervenir aussi en collège et lycée. Et il y a du boulot. Un combat qui ne se veut pas féministe. Mais aussi ouvert aux hommes. Sur les 36 membres de l’association, on compte sept garçons. Très convaincus.

Restera plus tard à se mobiliser pour avoir un salaire d’ingénieurs égal à celui des hommes. Ce n’est pas encore gagné. En attendant, candidates ingénieurs, vous pouvez rejoindre les rangs des sudriettes sur leur page Facebook.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h52 et 12h52

Chaque jour une bonne idée ! Vincent Belotti fait le tour des solutions et initiatives positives qui améliorent notre quotidien et qui changent la vie !

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.