"Pour entrer dans le royaume des Cieux, il faut faire la ..." (Mt 7, 21.24-27)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 6 décembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Pour entrer dans le royaume des Cieux, il faut faire la ..." (Mt 7, 21.24-27)

© michal-galezewki-unsplash

"Pour entrer dans le royaume des Cieux, il faut faire la volonté de mon Père"

Méditation de l''évangle (Mt 7, 21.24-27) par le Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Chant final : " Toi qui cherches le Royaume" par le Choeur des moines de l'abbaye de Tamié

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !”
qu’on entrera dans le royaume des Cieux,
mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là
et les met en pratique
est comparable à un homme prévoyant
qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ;
la maison ne s’est pas écroulée,
car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles
sans les mettre en pratique
est comparable à un homme insensé
qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ;
la maison s’est écroulée,
et son écroulement a été complet. »

Source : AELF
 

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

Je relisais cet évangile et de récentes images me sont venues en mémoire. Je lisais et voici ce que j’ai cru comprendre :

Ainsi, disait Jésus, quiconque met mes paroles en pratique sera comme un sage qui a construit son pays dans le respect de la vie. La pluie est tombée sur des terres plantées d’arbres et de graminée. L’eau s’est infiltrée dans le sol par les milliards de petits conduits produits par toutes les racines. Les torrents n’ont pas débordé. Les vents n’ont pas soulevé la poussière et le pays qui était géré avec sagesse est resté debout. Mais quiconque, dirait Jésus, entend mes paroles et ne les met pas en pratique est comme un fou qui a construit son pays au mépris des vivants. La pluie a ruisselé sur des sols bétonnés, les ruisseaux sont devenus torrents incontrôlés, les vents à plus de 200 km/heure ont ravagé villes et champs. Le pays ne s’est pas relevé, sa chute a été grande.

Nous savons tous désormais que bien des catastrophes n’ont de naturel que le nom. Le bétonnage des surfaces agricoles, l'utilisation massive et déraisonnée des énergies fossiles, le recours à toutes sortes de pesticides … contribuent au déchainement de ces désastres qui semblent se multiplier.

Est-ce vraiment un hasard, Seigneur, si tu as pris pour parler de celui qui refuse de t’entendre l’image de l’homme qui a construit sa maison en zone inondable, là juste sur le sable de notre folie ?
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF