Pourquoi le gouvernement fait-il appel aux influenceurs ?

Présentée par PR-27963

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

vendredi 26 février à 7h13

Durée émission : 7 min

Pourquoi le gouvernement fait-il appel aux influenceurs ?

© DR

L’exécutif est omniprésent sur les réseaux sociaux, aux côtés des influenceurs, qui font habituellement la promotion de marques. Une stratégie de communication pour séduire les jeunes.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Tout a commencé par un défi, lancé par le président Emmanuel Macron à McFly et Carlito, qui visait à atteindre 10 millions de vues sur une vidéo consacrée aux gestes barrière. Ce duo, connu pour ses vidéos humoristiques, rassemble des millions d’abonnés sur leurs réseaux sociaux. L'objectif a été atteint et en contrepartie, le président accepte de participer à une autre vidéo, un concours d'anecdotes, tournée à l’Elysée.

Soigner son image

Emmanuel Macron se plie à ce genre d'exercice parce que l'élection présidentielle approche. En pleine épidémie, Emmanuel Macron veut sembler sympathique. "Emmanuel Macron n’est pas très proche des gens. Il n’est pas perçu comme quelqu’un de sympa ni empathique ni même séduisant. Il se dit qu’en allant voir McFly et Carlito il va compenser son déficit de sympathie", analyse Philippe Moreau-Chevrolet, expert en communication politique.

Gabriel Attal, le porte parole et aussi le plus jeune membre du gouvernement, avait, lui, instauré un rendez-vous le dimanche soir sur son compte Instagram, un direct vidéo où il conviait des influenceurs pour répondre à leurs questions. Les influenceurs sont habituellement rémunérées par des marques pour en faire la promotion sur les réseaux sociaux. L’Elysée précise que dans ce cas de figure ils ne l'ont pas été. Mercredi, c’est à l'Elysée que Gabriel Attal a invité ces influenceurs venus pour poser des questions sur la situation des jeunes. Un rendez-vous diffusé en direct sur la plateforme Twitch. 

S'adresser aux jeunes

C’est donc une façon de s’adresser aux jeunes, un électorat très éloigné de la politique. "Il y a une sorte d’incompréhension sur l’organisation des pouvoirs. On a l’impression que le chef de l’Etat décide de tout et donc le reste n’existe pas", précise Vincent Tournier, maître de conférences à Sciences Po Grenoble. 

Faire campagne sans les journalistes

C'est une façon assez différente de faire campagne. Les journalistes en sont les grands absents. Pour paraître plus moderne, l'exécutif veut contourner les médias traditionnels. "Les politiques sont en train de faire le constat que les journalistes leur apportent moins en termes d’image que les influenceurs", explique Philippe Moreau-Chevrolet. Et sur le plateau de ce live Twitch de Gabriel Attal, Marie plus connue sous le pseudo "Enjoy Phoenix" a déploré l’absence de journalistes pour pouvoir rétorquer face aux affirmations du porte-parole.

Le risque de décalage 

La conjoncture est assez grave et cette présence importante d'Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux pourrait lui être préjudiciable. "On va avoir des ministres qui vont s’occuper du sanitaire et le président lui va être en train de faire de la communication feel good", prévient Philippe Moreau-Chevrolet.

Reste à voir quels effets aura cette stratégie sur la popularité du président. Une enquête de l’institut Elabe pour Les Echos et Radio classique, publiée début février, a montré que la cote de popularité du président avait augmenté de 11 % auprès des 18-24 ans en trois mois.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h13

Chaque matin à 7h13, un dossier consacré à un sujet d'actualité dans La Matinale RCF.

Le présentateur

Clara Gabillet