Précarité étudiante: le gouvernement présente ses mesures d'aide

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mercredi 20 novembre à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© LUDOVIC MARIN POOL AFP

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal tente d’apaiser la colère des étudiants après la tentative de suicide d’un jeune homme de 22 ans.

Dix jours après la tentative de suicide d'un jeune homme de 22 ans devant le Crous de Lyon, la ministre de l'Enseignement supérieur a fait l’annonce de plusieurs mesures, mardi 20 novembre dernier, mais jugées insuffisantes par les syndicats étudiants. En 2015, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales sur le plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale constatait que 19,1 % des étudiants vivent en dessous du seuil de pauvreté. La FAGE premier syndicat étudiante en France estime que 20 % des étudiants sont sous le seuil de pauvreté.

Dans son enquête de 2016, l’Observatoire VE estimait que 5 % des étudiants sont en situation de précarité. A la fin de cet été le syndicat UNEF publiait son rapport annuel sur le coût de la vie étudiante. Avec une augmentation de 2,83 % par rapport à 2018. Le coût de la vie étudiante augmente de manière constante depuis pCOlère étrès de dix ans, Les hausses les plus importantes ayant été constatées entre 2009 et 2012.

Après avoir reçu les syndicats lundi dernier, Frédérique Vidal a annoncé mardi plusieurs mesures dont la mise en place d’ici la fin de l’année d’une ligne téléphonique d’urgence. Objectif: mieux informer les étudiants sur les aides auxquelles ils ont droit.  Selon la ministre, seulement 50 000 étudiants en font la demande chaque année et sur les 5,7 milliards d’euros consacrés aux aides étudiantes – 15 millions d’euros de crédits d’aides étudiantes ne serait pas consommés annuellement. Mais pour les syndicats étudiants c’est une mesure minime. Même chose concernant l’application de la trêve hivernale dans les cités U les logements du CROUS.

La revendication principale commune reste la revalorisation des bourses étudiantes. La ministre de l’Enseignement supérieur rappelle que le gouvernement a augmenté le budget des bourses de 46 millions supplémentaires. Pour l’instant, pas question d’aller plus loin. 
 

Les dernières émissions