Prière du matin - 12 février 2018 à 05:45

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 12 février à 5h45

Durée émission : 5 min

Prière du matin - 12 février 2018 à 05:45

© alexandra_seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,  les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ;
pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
 Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ?
Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. »
 Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive.

Source : AELF
 

Méditation Père Michel Quesnel

La position de Jésus dans cette discussion avec les pharisiens est plus catégorique chez Marc que chez Matthieu et Luc. Chez Matthieu et Luc, Jésus est également réservé lorsque ses contemporains lui demandent des signes, c’est-à-dire des miracles, mais il leur annonce tout de même un signe qui leur sera donné : le signe de Jonas, ce prophète qui resta trois jours et trois nuits dans le ventre d’un poisson avant d’en ressortir. C’est une annonce imagée de la résurrection. Chez Marc, rien : même pas le signe de Jonas. Aucun signe.
Pourtant Jésus vient de nourrir quatre mille hommes avec sept pains et quelques petits poissons. N’est-ce pas un signe suffisant ? Qu’est-ce que les pharisiens attendent de plus ?
Ils sont insatiables, comme nous le sommes. Nous voudrions toujours avoir sinon des preuves, au moins des indices que notre foi chrétienne est la vraie, et que Dieu existe, et qu’il nous aime. Et lorsque nous sommes confrontés à des ennuis ou à des difficultés, nous voudrions que la Providence intervienne.
Mais la vie de Jésus et sa parole, sa mort et sa résurrection ne sont-ils pas des signes suffisants ? Saint Jean de la Croix estimait que les signes et les visions, c’était bon pour l’ancienne Alliance, l’ancienne loi. Avec Jésus, Dieu nous a tout donné. Que demander de plus ? Je le cite : « Désirer sous la nouvelle Loi visions ou révélations, ce n’est pas seulement faire une sottise, c’est offenser Dieu, puisque par là nos yeux ne sont pas uniquement fixés sur le Christ, sans chercher chose nouvelle. »

Donne-nous, Seigneur, de comprendre que, en nous donnant Jésus ton Fils, tu nous as tout donné, tu nous as dit tout ce que tu as à nous dire.
Michel Quesnel 

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.