Prière du matin - 30 mars 2020 à 05:45

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 30 mars à 5h45

Durée émission : 5 min

Prière du matin - 30 mars 2020 à 05:45

© alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux pharisiens :
« Moi, je suis la lumière du monde.
Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
il aura la lumière de la vie. »
Les pharisiens lui dirent alors :
« Tu te rends témoignage à toi-même,
ce n’est donc pas un vrai témoignage. »
Jésus leur répondit :
« Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même,
et pourtant mon témoignage est vrai,
car je sais d’où je suis venu,
et où je vais ;
mais vous, vous ne savez ni d’où je viens,
ni où je vais.
Vous, vous jugez de façon purement humaine.
Moi, je ne juge personne.
Et, s’il m’arrive de juger,
mon jugement est vrai
parce que je ne suis pas seul :
j’ai avec moi le Père, qui m’a envoyé.
Or, il est écrit dans votre Loi
que, s’il y a deux témoins,
c’est un vrai témoignage.
Moi, je suis à moi-même mon propre témoin,
et le Père, qui m’a envoyé, témoigne aussi pour moi. »
Les pharisiens lui disaient :
« Où est-il, ton père ? »
Jésus répondit :
« Vous ne connaissez ni moi ni mon Père ;
si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. »
Il prononça ces paroles
alors qu’il enseignait dans le Temple,
à la salle du Trésor.
Et personne ne l’arrêta,
parce que son heure n’était pas encore venue.
 
Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni     

Nous sommes dans le Temple de Jérusalem mais pas n’importe où ! Dans la salle du Trésor… c’est peut-être un détail pour vous mais pour lui ça veut dire beaucoup…
Car c’est vraisemblablement là, dans le secret de son cœur, là où se cache le véritable trésor de toute personne humaine, qu’il décide de se livrer en toute liberté, de se donner à toute l’humanité… à la suite de la pauvre veuve qui vint un jour, de manière si humble et si confiante, dans la salle du Trésor, pour donner à Dieu tout ce qu’elle avait pour vivre. Encore une fois, signe manifeste pour Dieu mais malheureusement encore trop caché pour l’homme : que la femme vient toujours ouvrir le chemin de vie de l’homme, car n’est ce pas Marie qui ouvre pour Jésus le chemin de la vie, comme le fera d’ailleurs Marie Madeleine au matin de la Résurrection pour les apôtres ? N’est ce pas la femme pécheresse qui en venant laver les pieds de Jésus avec ses larmes ouvre le chemin de l’amour et du service qu’il offrira en exemple pour ses disciples le soir de la dernière Cène en lavant lui-même leurs pieds ? N’est ce pas la pauvre veuve de la salle du Trésor qui ouvre pour Jésus la voie humble et confiante du don de lui-même ?
A quelques jours de Pâques et des jours sombres de la Passion, il nous est bon de revenir dans cette salle du Trésor, pour nous rappeler que le Verbe est la lumière qui éclaire tout homme en venant dans le monde et qu’en lui il n’y a pas de ténèbres. Jésus ne peut donner que ce qu’il a : sa lumière. Lumière qui brille au milieu des ténèbres mais que les ténèbres ne peuvent arrêter. Ce que nous dit saint Jean dans son prologue, il le dit ici de Jésus qu’on ne pouvait encore arrêter… et si on essayait de regarder toute la nuit de la Passion avec comme file rouge la lumière de Jésus ? Nous verrions alors plus clair : ce n’est pas les autres qui prennent sa vie, c’est lui qui la donne ! Ce n’est pas la nuit qui domine, c’est sa lumière qui rayonne !
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF