Principe d'incertitude

Présentée par PR-21418

S'abonner à l'émission

Regard politique

mercredi 3 juin à 7h20

Durée émission : 3 min

Principe d'incertitude

© DR - François Ernenwein

Les incertitudes autour du monde d'après permettent à beaucoup d'imaginer ce qui arrivera, pourtant l'avenir dépendra d'abord de nous et non de gourous faussement prophètes.

On peut éprouver un grand malaise devant tous ces commentaires distillés un peu partout dans des tribunes ou des publications diverses qui accompagnent le déconfinement. Parce qu’ils prétendent décrire dans le détail ce que sera le monde d’après. Dans ces formes souvent exacerbées de pensée positive, domine une forme d’impatience qui trahit un besoin irrépressible de se rassurer. Plutôt se raconter des histoires que d’accepter de vivre avec des questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre à l’instant.

Soyons clair, demain ne sera pas ni plus lumineux qu’hier par un coup de baguette magique. Si nous voulons des changements, ce sera une bataille politique de grande ampleur pour éviter le creusement des nouvelles inégalités que la crise a mises au jour. Il faudra aussi que le souci de la préservation de la planète accompagne les politiques audacieuses d’investissements économiques des États et des entreprises. 

À l’inverse, il est très improbable que le retour aux logiques dominantes depuis des années soit une fatalité. La menace sanitaire et le confinement ont été de puissants révélateurs de ce que nous ne voulons plus vivre. Et ces refus pourront servir de rempart au retour des folies du monde d’avant. Mais personne aujourd’hui ne peut prétendre dire avec certitude de quoi demain sera fait. Pire, pour y voir plus clair, ces certitudes assénées se révèlent particulièrement contre-productives. Elles consistent à vouloir bâtir l’avenir sur du sable. En effet, le déconfinement ne signifie pas la fin du virus et personne ne peut évaluer précisément l’ampleur de la crise économique et sociale que nous allons traverser.

Nous devons donc apprendre à vivre sereinement en étant habités par un principe d’incertitude et à avancer modestement, guidés par le souci de l’intérêt général. Il s’agit ainsi de construire patiemment notre avenir par le débat démocratique et les compromis qu’il rend possibles. Pour réinventer le monde, les ressources se trouvent dans la participation de tous. L’avenir, à coup de volonté et d’engagement, dépendra d’abord de nous. Nous n’avons surtout pas besoin de gourous.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 7h20

La vie politique sous le regard de François Ernenwein.

Le présentateur

François Ernenwein

François Ernenwein est rédacteur en chef au quotidien La Croix.