Promotion, plein de sens possibles !

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 9 janvier à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

Jean Pruvost vous parle du mot promotion alors que commence les soldes.

"Promotion", voilà un mot à la fois très ancien et sujet à débats récents, au moment ou s’installait dans l’usage un sens nouveau, commercial. Ainsi, dire: "j’ai bénéficié d’une promotion", hors contexte, est ambigu : changement de statut professionnel, ou avantages particuliers au moment de l’achat d’un produit, dit en "promotion" ?

Il y a au départ le latin promotio, issu du verbe promovere, signifiant pousser, mouvoir - qu’on retrouve dans movere - en avant – le latin pro -. Faire avancer, tel est donc le sens premier de promouvoir et de son dérivé la promotion. Ce dernier mot entrait en français au milieu du XIVe siècle, et se trouvait défini dans notre premier dictionnaire en 1680 comme l’"élévation d’une personne capable & d’un mérite reconnu à quelque dignité laïque ou ecclésiastique"» Et Furetière en 1690 d’ajouter : "Le Pape a fait une promotion de cardinaux" ou encore "Untel Prélat s’attend d’être promu Cardinal à la première promotion".

Quant au Dictionnaire de l’Académie française, dans sa première édition  en 1694 où les mots étaient classés par familles, il renvoie magnifiquement le mot promotion à la famille de mouvoir, où on retrouve meuble, immeuble, mobile, immobile, émotion. Retenons un exemple laïque : "Le roy a fait une promotion de Chevaliers". En fait, dès le XVIIe, la promotion devenant aussi l’élévation simultanée de plusieurs personnes à un même grade, par extension un sens devint courant vers 1850, la promotion désignant des candidats admis la même année dans de grandes écoles.

On atteste la promotion publicitaire en 1959, dans la formule promotion des ventes, et c’était en fait un emprunt à l’anglo-américain promotion, mot bien sûr emprunté en anglais à partir du française au XVe siècle en prenant le sens d’"incitation à la vente d’un produit", dès 1925. En somme, de la promotion des personnes on passait à la promotion d’un produit. Ce fut alors un tollé du côté des puristes : "Le langage commercial abuse quand il parle de vente-promotion, en parlant tout simplement de vente-réclame' lit-on dans l’Encyclopédie du bon français. Mais force est de constater que ce sens s’installait. L’Académie française l’a accepté en sa neuvième édition Consultons toujours avec profit le Dictionnaire de l’Académie, gratuit sur Internet !
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55 et 12h50

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.