"Que devons-nous faire ?" (Lc 3, 10-18)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

dimanche 16 décembre 2018 à 5h45

Durée émission : 5 min

"Que devons-nous faire ?" (Lc 3, 10-18)

© benny jackson unsplash

"Que devons-nous faire ?"

Méditation de l'Evangile (Lc 3, 10-18) par le Père François Lestang

Chant final : "La litanie des noms de Jésus" du Père Norbert Rousselle

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
    les foules qui venaient se faire baptiser par Jean
lui demandaient :
« Que devons-nous faire ? »
    Jean leur répondait :
« Celui qui a deux vêtements,
qu’il partage avec celui qui n’en a pas ;
et celui qui a de quoi manger,
qu’il fasse de même ! »
    Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)  
vinrent aussi pour être baptisés ;
ils lui dirent :
« Maître, que devons-nous faire ? »
    Il leur répondit :
« N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
    Des soldats lui demandèrent à leur tour :
« Et nous, que devons-nous faire ? »
Il leur répondit :
« Ne faites violence à personne,
n’accusez personne à tort ;
et contentez-vous de votre solde. »
    Or le peuple était en attente,
et tous se demandaient en eux-mêmes  
si Jean n’était pas le Christ.
    Jean s’adressa alors à tous :
« Moi, je vous baptise avec de l’eau ;
mais il vient, celui qui est plus fort que moi.
Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.
Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
    Il tient à la main la pelle à vanner
pour nettoyer son aire à battre le blé,
et il amassera le grain dans son grenier ;
quant à la paille,
il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
    Par beaucoup d’autres exhortations encore,
il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Source : AELF
 

Méditation Père François Lestang

Jean, toi qui proclames un baptême de repentance pour la rémission des péchés, tes réponses indiquent ceux de tes contemporains. Pour la plupart, c’est l’absence de partage, tant des habits que des ressources alimentaires. Pour les fonctionnaires, qu’ils soient militaires ou fiscaux, leur faute serait de profiter de leur fonction pour s’enrichir injustement, en jouant de leur position de force vis-à-vis de leurs contemporains.
Jean, toi qui prépares les cœurs à accueillir le Christ, tes paroles m’interrogent dans ces semaines qui me préparent à Noël : qu’en est-il de ma garde-robe, de mon garde-manger ? De combien d’habits, quotidiens ou de fête, est-ce que je dispose ? Quels sont ceux que je ne porterai plus ? Parmi mes réserves alimentaires, quelles sont celles qui relèvent du superflu ? Que le Seigneur ouvre mon intelligence, touche ma volonté, conduise mes pas vers ceux qui sont dans le besoin pour m’ouvrir au partage !
Si je suis en position d’autorité au nom de l’Etat, de quelle prudence ai-je besoin pour exercer ma fonction ? Que le Seigneur qui s’est fait serviteur me guide à refuser toute forme de corruption, toute espèce de profit personnel, même si la tentation pourrait argumenter que Noël approche et qu’un peu d’argent supplémentaire semblerait bienvenu pour faire de belles fêtes. Délivre-moi du mal, ô mon Dieu !
Seigneur Jésus, merci pour le message de ton cousin Jean Baptiste, qui m’appelle à la conversion ; mais surtout merci pour le don de ton Esprit Saint, qu’il Jean annonçait. Que dans le combat pour avoir une attitude juste par rapport aux biens matériels et à l’argent, dans le sens de la mesure et du partage, ton Esprit m’aide à triompher de la tentation et du mal, et me prépare à t’accueillir, ô Jésus, en simplicité et vérité.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF