Quelques questions autour de la baisse de l'impôt sur le revenu

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

mercredi 22 mai à 7h12

Durée émission : 7 min

Quelques questions autour de la baisse de l'impôt sur le revenu

© Illus. Pixabay

Tranches d'imposition, financement, personnes concernées... Nous nous intéressons à la mise en place et aux conséquences de la baisse de l'impôt sur le revenu annoncée par Emmanuel Macron.

Vous êtes sans doute entrain de vous préoccuper de votre déclaration de revenus. Car l'entrée en vigueur du prélèvement à la source ne dispense pas de la remplir. Un impôt qui devrait baisser, comme l'a annoncé Emmanuel Macron.

C'est, en effet, l'une de conclusions du grand débat national, organisé par le gouvernement pour sortir de la crise des gilets jaunes. L’idée s'est imposée au fur et à mesure des consultations. Le chef de l'Etat a promis de réduire l'impôt sur le revenu :

00:00

00:00

Première question soulevée par cette annonce : Qui est concerné par ces baisses ? Dans un entretien au Parisien mercredi 8 mai, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a affirmé que 95% des contribuables "paieront moins d'impôts l'an prochain". Une mesure censée aider les classes moyennes, ou comme l'a dit Gérald Darmanin, le ministre de l'action et des comptes publics, ceux qui travaillent. Une vision trop réductrice pour Jacques Le Cacheux, professeur d’économie à l’université de Pau.

00:00

00:00

L'objectif du gouvernement est de rendre l'impôt plus doux car pour de nombreux Français, la marche d’imposition est devenue trop haute lors d’une augmentation des revenus. Actuellement, il existe cinq taux d'imposition sur le revenu : 0 %, si vous déclarez moins de 9 964 €, 14 %, 30 %, 41 %, 45 %. François Hollande avait supprimé la tranche à 5,5 %, pour aider les plus modestes. Une bonne intention qui a entraîné des difficultés pour certains contribuables qui passent donc, du moins sur le papier, de 0 à 14%. Les explications de François Ecalle, ancien rapporteur général de la Cour des comptes et président de Fipeco.fr, un site d'information sur les finances publiques :

00:00

00:00

Emmanuel Macron pourrait donc décider de jouer sur la décote ou de toucher au barème. Soit en ajoutant de nouvelles tranches ou en modulant leur amplitude. Ce qui pourrait donc également bénéficier aux plus aisés.

Autre question que soulève cette baisse de l'impôt : où trouver les cinq milliards d'euros dont parlait Emmanuel Macron ? Le chef de l'Etat l'a résumé ainsi : supprimer certaines niches fiscales, réduire notre dépense publique et travailler davantage. Pour l'économiste Jacques Le Cacheux, ce ne sont pas forcément ces mesures là qui permettront de trouver les 5 milliards d'euros nécessaires. Mais, cela ne devrait pas être très compliqué selon lui.

00:00

00:00

François Ecalle est plus mesuré, il estime que les mesures d'économies ne seront pas suffisantes. Selon l'ancien rapporteur général de la Cour des comptes, il faut donc s'attendre à ce que cette baisse d'impôts soit suivie d'une hausse.

00:00

00:00

Cette baisse des impôts pour « 95 % des contribuables », même si elle est provisoire peut avoir un léger effet sur la croissance selon Jacques Le Cacheux. Ce professeur d’économie à l’université de Pau estime que cela pourrait soutenir le pouvoir d’achat.

00:00

00:00

On devrait donc en savoir plus avant la fin de l'année avec la présentation du projet de loi de finances. Et il devrait également être question de la réforme de la taxe d'habitation. Le premier ministre a confirmé qu'elle est amenée à totalement disparaître d'ici la fin du quinquennat. Elle sera remplacée pour financer l’action des communes. Reste à savoir comment : des négociations doivent débuter en juin.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h12

Chaque matin à 7h12, un dossier consacré à un sujet d'actualité dans La Matinale RCF.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!