Réforme des retraites: le gouvernement va tenter de sortir de l'impasse

Présentée par PR-17364

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

jeudi 19 décembre 2019 à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© ALAIN JOCARD AFP

Le projet de loi de reforme des retraites n’avance toujours pas de manière concrète malgré un léger signe d’apaisement lancé par l’Elysée.

L’entourage d’Emmanuel Macron a laissé entendre mercredi dans la matinée, que le chef de l’Etat était disposé à améliorer le texte, notamment en ce qui concerne l’âge pivot de départ à la retraite. Dans l’après-midi, Edouard Philippe a reçu l’ensemble des syndicats à Matignon. Des entretiens sous forme de dialogues.
 

Les syndicats divisés sur la réforme

Ces dialogues sont demeurés au pluriel. Entre un Premier ministre refusant pour le moment de céder sur le fond et des syndicats, campés sur des points de crispation, des points pour certains non négociables. Résultat: trop de zones de blocage demeurent pour desserer la pression.

Si la CGT reste ferme, d’autres syndicats ont tenu mercredi soir un discours plus nuancé. C’est le cas de la CFTC. Si le syndicat conteste toujours l’âge pivot du départ en retraite, il estime en revanche par la voix de son secrétaire général, Cyril Chabannier, que le système universel à points est une mesure qui s’inscrit dans le sens de l’histoire.

Depuis le mouvement social qui a débuté le 5 décembre dernier, cette réforme divise quelque peu les syndicats. Des divisions à opposer à l'unité de la majorité présidentielle. Elle avance en rangs serrés derrière son gouvernement. Les députés de La République en Marche vantent les vertus d’une réforme sociale jamais mise en place dans notre pays.
 

Une réunion de crise à Matignon

Mais si la majorité se targue, l’opposition monte de plus en plus au créneau. C’est notamment le cas de la droite. A l'image de Bruno Retailleau, sénateur républicain et président de son groupe au Sénat. Il conteste sur RCF une loi inégale, injuste, et qui a contrario développerait les inégalités sociales.

En attendant, les discussions débutées mercredi se poursuivent aujourd’hui. Une réunion multilatérale a lieu à 16 heures cet après-midi à Matignon. Si le gouvernement n’ajourne pas le projet de loi, la mobilisation syndicale pendant les fêtes va perdurer. C’est ce qu’a annoncé la CGT. Edouard Philippe devrait s’exprimer à l’issue de cette réunion de crise.

 

 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h13

Chaque matin à 7h12, un dossier consacré à un sujet d'actualité dans La Matinale RCF.

Le présentateur

Jean-François Pibre