Reprise des messes: le dialogue de sourd entre l'État et les cultes

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

vendredi 27 novembre 2020 à 7h24

Durée émission : 3 min

L'actu chrétienne

© Corinne SIMON/CIRIC

Seules 30 personnes seront autorisées pour les célébrations dans les lieux de culte à partir de dimanche, a confirmé Jean Castex hier. La nouvelle a du mal à passer auprès des catholiques.

Cette "jauge" de 30 personnes provoque la crispation. Cette mesure est "irréaliste et inapplicable", estiment les évêques. Le président de l’épiscopat, Mgr Éric de Moulins Beaufort a eu l’occasion de le dire à Emmanuel Macron qu’il a eu au téléphone mardi soir après son allocution télévisée. L’Église catholique pensait avoir été entendue. Il n’en est rien. Et la pilule a  cette fois-ci du mal à passer. "C’est une grande déception car j’avais espéré qu’on trouverait une solution applicable et réaliste. On sent depuis plusieurs semaines une incompréhension, le sentiment que la dimension religieuse de l’être humain n’est pas vraiment prise en compte", déplore Mgr Éric de Moulins Beaufort.

La Conférence des évêques de France "réclame une véritable concertation plus efficace pour aboutir à un accord". En attendant, l'Église catholique planche sur un éventuel recours juridique pour contester cette décision.

Les limites de la concertation

Du côté de la Fédération protestante de France, on veut privilégier la voie du dialogue même si ce nouvel épisode a montré les limites de ce que le gouvernement appelle la concertation. "Il s’agit d’organiser des cultes. Avec les autres confessions, nous avions évoqué que les 4 mètres carrés réglaient le problème. Il y a un manque d’écoute par rapport à la réalité de nos vécus dans les lieux de culte. Comme si ces personnes géraient quelque chose de manière théorique", regrette François Clavairoly, le président de la Fédération protestante de France. 

Une rencontre pourrait avoir lieu dès dimanche soir entre le gouvernement et les responsables de culte pour évoquer à nouveau cette jauge qui fait débat. Les responsables religieux attendent une réponse de bon sens, réaliste et applicable.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h24

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Pauline de Torsiac