"Rocks", de Sarah Gavron

Présentée par PR-22905

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 9 septembre à 8h52

Durée émission : 3 min

"Rocks", de Sarah Gavron

© DR

Valérie de Marnhac nous présente un joli film britannique sur une bande d'adolescentes dans la banlieue de Londres.

C‘est un film émouvant et plein d’énergie sur un groupe de collégiennes pour qui l’amitié est au centre de la vie. Rocks a 15 ans, elle vit avec sa mère et son petit frère Emmanuel, et un soir, en rentrant de l’école, elle trouve un petit mot de leur mère, partie sans explication, en lui laissant de l’argent et la garde de son frère.

Rocks va avoir comme unique obsession de cacher la réalité pour échapper aux services sociaux. Elle va être aider en cela par ses amies, chacune à leur manière. Le film est alors une ode à la solidarité et à la joie de vivre, avec par moments un peu de candeur dans le récit. Mais il reflète bien les émotions adolescentes, entre l’insouciance de l’enfance et une réalité d’adulte à laquelle elles font face avec beaucoup de lucidité. Et la jeune Bukky Bakray qui interprète Rocks, est extrêmement touchante et attachante. Elle joue un rôle complexe, à la fois la sœur et la mère de substitution d’Emmanuel, et elle incarne très bien ce mélange de force et de vulnérabilité.

Si le film parait si naturel et les dialogues aussi réels, c’est que les jeunes filles ont contribué à leur écriture, dans un processus de fabrication assez particulier, très collectif, avec un an d’ateliers et d’échanges en amont. Puis un temps de tournage très court (7 semaines) où les actrices, toutes amateures, découvraient les scènes du jour pour le lendemain.

L'affiche nous annonce en gros "du Ken Loach au féminin". Le parallèle fait par le distributeur est ambitieux mais Sarah Gavron a effectivement cette même capacité à instiller de la chaleur et de l’humour, dans une réalité plutôt grise. En revanche plutôt que le milieu ouvrier cher à Ken Loach, elle a choisi la banlieue londonienne qu’elle connait bien, et qui est plus marquée par une mixité sociale, culturelle et religieuse. Elle n’en fait pas le cœur de son propos, mais son film plaide pour cette mixité et cette diversité.

C'est le troisième long métrage de la réalisatrice, et il est très différent de son film précédent : "les suffragettes", sorti en 2015. C’était un film en costumes, de facture extrêmement classique, avec un casting impressionnant (Meryl Streep, Carey Mulligan,…), sur le combat des femmes pour le droit de vote au début du 20ème siècle en Angleterre. Leur point commun, c’est de s’intéresser au sort des femmes qui font bouger la société. Il y a un siècle c’étaient celles qui étaient prêtes à risquer leur vie pour accéder à la sphère publique. Et aujourd’hui, ce sont ces adolescentes résilientes qui illuminent leur quartier et leur lycée de leur rire et de leur vitalité.

Notons que "Rocks" a reçu le prix catholique du jury "Signis" au dernier festivan de San Sebastian.

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr