"Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux" Lc 6, 27 - 38

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 12 septembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux"  Lc 6, 27 - 38

© michal-galezewki-unsplash

"Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux"

Méditation de l'évangile (Lc 6, 27 - 38) par le père François Lestang

Chant final: "Heureux les coeurs miséricordieux" JMJ Cracovie 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus déclarait à ses disciples :
    « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez :
Aimez vos ennemis,
faites du bien à ceux qui vous haïssent.
    Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent,
priez pour ceux qui vous calomnient.
    À celui qui te frappe sur une joue,
présente l’autre joue.
À celui qui te prend ton manteau,
ne refuse pas ta tunique.
    Donne à quiconque te demande,
et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
    Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous,
faites-le aussi pour eux.
    Si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
    Si vous faites du bien à ceux qui vous en font,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs en font autant.
    Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour,
quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs prêtent aux pécheurs
pour qu’on leur rende l’équivalent.
    Au contraire, aimez vos ennemis,
faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour.
Alors votre récompense sera grande,
et vous serez les fils du Très-Haut,
car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.
    Soyez miséricordieux
comme votre Père est miséricordieux.
    Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ;
ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.
Pardonnez, et vous serez pardonnés.
    Donnez, et on vous donnera :
c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,
qui sera versée dans le pan de votre vêtement ;
car la mesure dont vous vous servez pour les autres
servira de mesure aussi pour vous. »

Source : AELF
 

Méditation Père François Lestang

« Ne jugez pas ». Combien de fois, comme confesseur ou comme pénitent, ai-je entendu ou prononcé cet aveu : « j’ai jugé mes confrères, mes collègues, mes parents… ». C’est en effet grave lorsque je juge, non pas tel ou tel acte, mais une personne, lorsque je classifie la personne : il est ainsi, elle est comme cela. C’est grave parce que cela détruit en moi l’espérance, à la fois l’espérance pour l’autre, mais aussi l’espérance pour moi.
Ce matin, le Père de Jésus nous propose un autre chemin, où l’on ne s’arrête pas au jugement, mais où l’on ouvre à nouveau, de manière bouleversante, l’espace d’une espérance, puisqu’il s’agit de prier et même d’agir en faveur de ceux qui se comportent mal envers moi, au nom de ce Dieu qui a agi en ma faveur et que j’appelle Père.
Jésus enchaîne quatre ordres, deux négatifs puis deux positifs : « ne jugez pas, … ne condamnez pas, … pardonnez,… donnez ». N’y aurait-il pas là comme un itinéraire spirituel pour ceux et celles qui sont tenté de juger, non seulement les actes, mais les personnes ? Quand je suis, ou quand je me mets en position de juge, je peux arriver à deux verdicts différents : coupable ou non-coupable. Je peux condamner, mais je peux aussi absoudre. Si j’ai été amené au verdict de culpabilité, si j’ai condamné, je peux enfermer ou je peux délivrer, je peux refuser la grâce ou au contraire l’accorder ; mais pour que ce pardon accordé ne soit pas qu’un simple mot, il doit s’accompagner d’un don concret, tout comme Dieu qui est bon et donne chaque jour ce qu’il est, même aux ingrats.
Est-ce facile ? Sûrement pas ! Est-ce possible ? Toute l’histoire de l’Eglise nous montre la puissance de cette miséricorde qui transforme même les cœurs les plus ennemis, qui manifeste la venue du Royaume.
Mon Dieu, apprends-moi à voir au-delà du comportement de ceux qui me font du mal ces jours-ci, donne-moi d’oser prier pour eux, donne-moi d’espérer qu’eux aussi te découvriront comme leur Père.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF